Le surprenant club de Levante a rejoint le FC Barcelone dans le haut du classement du Championnat d'Espagne, après avoir largement remporté (3-0) son match à domicile contre Malaga, ne cédant le leadership au Barça qu'à la différence de buts, dimanche lors de la 8e journée.

Publié le 16 oct. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Samedi, Barcelone (17 points comme Levante) a été l'auteur d'une véritable démonstration (3-0) contre le Racing Santander, répondant ainsi du tac au tac au Real Madrid qui n'a fait qu'une bouchée du Betis Séville (4-1).

Les hommes de Mourinho complètent le podium de la Liga, à une longueur du Barça et de Levante, d'où est donc venue une nouvelle fois la surprise, après la correction infligée aux nouveaux riches de Malaga.

Il faut dire que les joueurs de Juan Ignacio Martinez, invaincus depuis le début du championnat, ont été bien servis par l'exclusion du gardien Caballero dès la 27e minute, pour une main pas forcément évidente en dehors de sa surface.

Mais les joueurs du club de Valence méritent tout de même largement leur victoire, même si la réussite les a parfois accompagnés comme sur cette frappe de Barkero, contrée, qui finissait sa course au fond des filets (14). Après en revanche, ils ont aussi su se montrer à l'affût de la moindre occasion, à l'image de Juanlu et Koné, buteurs aux 31e et 41e minutes.

Grâce à cette victoire, Levante poursuit son début de saison tonitruant et conforte qui plus est son statut de meilleure défense de la Liga, avec seulement 3 buts encaissés.

Levante, meilleure défense de la Liga

Samedi, le Barça a lui connu un match très commode face à un Racing Santander totalement impuissant face à la magie des combinaisons entre Iniesta et Messi.

La Pulga s'est libéré de sa frustration après la défaite de l'Argentine face au Venezuela (1-0) en qualifications du Mondial 2014, en réalisant un doublé. Xavi a ajouté sa contribution, une fois n'est pas coutume, de la tête.

La seule mauvaise nouvelle pour les Blaugrana est venue de la blessure à la cuisse droite de Piqué, qui sera absent des terrains pour 15 jours.

De son côté, le Real s'en est également donné à coeur joie face au Betis Séville, grâce notamment à Higuain (préféré à un Benzema tout juste remis de sa déchirure aux adducteurs) qui s'est chargé de répondre à son compatriote Messi en assénant lui un triplé aux Andalous. Kaka, en net regain de forme y est allé de son but, les Sévillans ne répliquant que par Molina.

Dimanche en clôture de la journée, le rival du Betis, le FC Séville a battu à domicile le Sporting Gijon (2-1). Un succès qui permet aux Andalous de grimper au 4e rang, à deux longueurs de la tête.

Plus bas dans le classement, l'Espanyol de Barcelone et Saragosse se sont donné de l'air, dimanche, en gagnant respectivement contre le Rayo Vallecano (1-0) et la Real Sociedad (2-0). Les Catalans se sont imposés au Rayo grâce à un but de Romaric (56). Quant aux Aragonais, ils l'ont emporté sur leur pelouse grâce à un doublé de Helder Postiga (11, 49).

Samedi, Majorque était parvenu à égaliser in extremis face à Valence au terme d'un match tendu (1-1). Le Français Adil Rami, qui avait permis à Valence de mener au score, s'est emporté au coup de sifflet final contre l'arbitre, qui avait accordé aux locaux un penalty (transformé), et s'est fait exclure. Enfin, Getafe-Villarreal avait accouché d'un match nul (0-0) un rien ennuyeux.