L'AC Milan a balayé Brescia en une mi-temps (3-0) et conforté sa place de leader, samedi lors des matchs avancés de la 15e journée de Championnat d'Italie, où l'AS Rome a perdu deux précieux points en se laissant rejoindre par le Chievo Vérone 2-2 alors qu'elle menait 2-0.

Publié le 4 déc. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Milan reprend trois points d'avance sur la Lazio Rome (2e), qui avait battu l'Inter vendredi (3-1), et la Roma reste à la 7e place, à 10 points de la tête.

Brescia (18e) n'a pas résisté longtemps. Dès la 4e minute, Boateng a profité d'une excellente passe d'Ibrahimovic pour ouvrir le score. Ensuite, Robinho a marqué son cinquième but de la saison (28e), et tout de suite après ''Ibra'' son huitième (30e), sur une frappe limpide sous la barre.

Avec cinq victoires et un nul sur les six derniers matches, l'AC Milan confirme la solidité de ses ambitions de titre, et toujours sans Ronaldinho, entré pour les 20 dernières minutes à la place d'''Ibra''.

La Roma, en revanche, a laissé passé l'occasion de prendre, au moins pour quelques heures, la 3e place, et n'a pas effacé sa défaite à Palerme (1-3).

Tout avait pourtant bien commencé, d'abord sur un but littéralement arraché par Fabio Simplicio, jonglant avec plus de puissance que d'adresse au milieu de la défense du Chievo pour finalement tromper Stefano Sorrentino (26e). Puis, sur un centre de Marco Cassetti, le Brésilien a signé le doublé (44e).

L'Inter inquiète

Sur un terrain épouvantable, torturé par les précipitations des derniers jours, le Chievo a réduit le score sur une frappe quelconque de Davide Moscardelli qui a ripé sur Julio Sergio (61e). Le gardien romain est coupable, mais il a les circonstances atténuantes de la pelouse...

Les Véronais ont poussé, et finalement égalisé par Pablo Granoche, servi d'une tête de Mariano Bogliacino par-dessus la défense romaine (83e), et restent dans la première moitié du classement (9e).

Vendredi, la Lazio avait elle réaffirmé ses ambitions en dominant l'Inter, une victoire de prestige, remportée grâce à un football séduisant, qui relance l'équipe surprise de la saison après cinq matches n'ayant rapporté que cinq points.

Pour l'Inter, c'est la rechute, et Rafael Benitez avait beau dire que «la Lazio a très bien joué, mais le ballon a roulé pour eux, pas pour nous, c'est là que s'est fait la différence», son équipe inquiète.

L'AC Milan est 10 points devant, et cet écart risque de se creuser puisque l'Inter va sauter deux tours pour aller disputer le Mondial des clubs (demi-finale le 15 décembre).

L'AC Milan va peut-être sauter un tour, comme toute la Serie A, si la grève est maintenue pour la 16e journée.