Thierry Henry ne jouera plus sous le maillot des Bleus. L'attaquant de 32 ans, meilleur buteur de l'histoire de la sélection française, a annoncé jeudi qu'il mettait fin à sa carrière d'international.

Ronald Blum ASSOCIATED PRESS

«J'ai bouclé la boucle en sélection», a-t-il déclaré dans un entretien accordé à The Associated Press juste avant une conférence de presse consacrée à son arrivée chez les Red Bulls de New York.

Henry, qui a marqué 51 buts en 123 matchs avec les Bleus, a expliqué qu'il avait déjà pris cette décision avant le Mondial sud-africain, où la France a fait piètre figure.

«Je ne pouvais pas l'annoncer avant, car ce n'est pas le genre de chose qu'on annonce avant une Coupe du monde», a-t-il dit.

Henry avait amorcé sa carrière internationale lors d'un match le 11 octobre 1997 face à l'Afrique du Sud. Pour sa dernière prestation en bleu, il a rencontré les mêmes adversaires, les Bafana Bafana, le 22 juin dernier.

«C'était mon dernier match, face à l'Afrique du Sud, a-t-il souligné jeudi. C'est drôle, mon premier match en équipe nationale, c'était aussi contre l'Afrique du Sud.»

Dans son entretien donné dans les bureaux d'AP à New York, Henry a assuré qu'il ne comptait pas faire une fin de carrière à la Beckham, l'ancien champion anglais faisant des allers-retours entre l'Europe et les États-Unis.

«J'ai toujours voulu être là à 100% et être pleinement engagé (dans le club new-yorkais)», a-t-il affirmé.

Avec l'équipe de France, Henry a notamment remporté la Coupe du monde 1998 et l'Euro 2000. En club, il a remporté la Ligue des champions avec Barcelone (2009) ainsi que les championnats d'Espagne avec le Barça (2009 et 2010), d'Angleterre avec Arsenal (2002 et 2004) et de France avec l'AS Monaco (1997).

Les Bleus ont été éliminés dès le premier tour en Afrique du Sud, et la grève de l'entraînement qu'ont observée les joueurs après l'exclusion de Nicolas Anelka a été très mal perçue par les supporters. Malgré tout cela, Henry ne considère pas cette Coupe du monde 2010 comme le moment le plus noir de sa carrière.

«Je dirais que ma pire expérience en tant que joueur aura été la Coupe du monde en Corée du Sud en 2002, a-t-il confié. Nous n'avons pas marqué un seul but alors que nous étions les champions en titre. Mais nous avons rebondi et nous sommes allés jusqu'en finale de la Coupe du monde 2006. Évidemment, nous n'avons pas gagné et ça fait encore mal.»

Entraînés par Laurent Blanc, qui a remplacé Raymond Domenech après le Mondial, les Bleus peuvent une nouvelle fois remonter la pente, a avancé l'attaquant.

«Nous avons toujours une bonne équipe, a-t-il affirmé. Je pense que les gars qui vont rester sont encore de grands joueurs. Si vous les voyez jouer, chacun dans leur équipe, ils sont toujours très bons. Mais comme vous le savez, dans un sport d'équipe, ça dépend toujours du jeu d'équipe, ce n'est pas seulement une question d'individus et je pense que Laurent Blanc peut y arriver.»