Faisant fi de toute de neutralité, le Comité organisateur de la Coupe du monde (Loc) ne cesse de féliciter et d'encourager le Ghana dans ce premier Mondial disputé en terre africaine, au point de l'envoyer déjà en demi-finale, dans un lapsus révélateur.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Après avoir officiellement prodigué ses encouragements aux Ghanéens avant leur 8e de finale contre les Etats-Unis (victoire 2-1 a.p. samedi), le porte-parole du Loc, Rich Mkhondo, a de nouveau spontanément déclaré dimanche devant la presse: «Nous souhaitons la bienvenue au Ghana en demi-finale»...Repris par la salle, M. Mkhondo a sourit: «En quart de finale, je m'excuse».

«Même si nous organisons ce Mondial pour toutes les équipes participantes, nous sommes très heureux qu'une équipe africaine soit encore là, et que le Ghana porte très haut le drapeau africain (...). Nous leur souhaitons bonne chance contre l'Uruguay», a ajouté M. Mkhondo.

Sur les six représentants africains engagés dans ce Mondial, cinq ont été éliminés au premier tour. Le Ghana porte désormais seul les espoirs du continent, où des millions de supporteurs de football se retrouvent effectivement dans le soutien aux «Black Stars».