Source ID:; App Source:

La Corée du Nord ne voulait pas jouer mercredi

Le Nord-Coréen Jong Tae-Se... (Photo: AFP)

Agrandir

Le Nord-Coréen Jong Tae-Se

Photo: AFP

Agence France-Presse
Séoul

L'équipe de Corée du Nord avait demandé le report du match face à son homologue du Sud mercredi dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2010, trois de leurs joueurs ayant été victimes d'une intoxication alimentaire, selon des dirigeants sud-coréens jeudi.

La rencontre, disputée dans un contexte politique tendu, a permis à la Corée du Sud vainqueur 1 à 0 de prendre la première place du groupe de qualifications asiatique.

Mais les Nord-Coréens avaient initialement demandé le report du match. Selon Kim Joo-sung, en charge des relations internationales à la Fédération sud-coréenne de football, les Nord-Coréens ont affirmé qu'ils ne pouvaient pas jouer en raison de l'état de trois de leurs joueurs malades, les gardiens Ri Myong-guk et Kim Myong-gil, ainsi que l'attaquant Jong Tae-se.

Ces derniers ont mis en cause la nourriture fournie par la Corée du Sud.

«Nous avons communiqué cette demande d'annulation à la Fifa et la Confédération asiatique de football (AFC) mais la Fifa a rejeté la demande de la Corée du Nord et a ordonné de jouer le match à l'horaire prévu», a indiqué Kim Joo-sung.

Ce dernier a expliqué qu'un médecin sud-coréen avait examiné les trois joueurs malades mais que leur état n'était pas sérieux. Les Nord-Coréens ont en revanche refusé d'effectuer des prises de sang, a-t-il aussi indiqué sans préciser quand ces examens médicaux avaient été effectués.

«La nourriture et les boissons sont fournies par les sponsors de l'AFC, la Fédération sud-coréenne n'en est pas responsable, a-t-il ajouté. Les dirigeants nord-coréens ont examiné la nourriture avant le repas et s'il y avait vraiment eu une tentative d'empoisonnement beaucoup plus de joueurs auraient été malades avec des symptômes identiques.»

Le match s'est disputé dans un contexte politique tendu après l'annonce par la Corée du Nord du lancement d'un «satellite de télécommunications». Une partie de la communauté internationale, dont la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon, redoutent un essai de missile déguisé.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer