John Limniatis était loin de jubiler hier après le match. L'entraîneur-chef de l'Impact préférait rester prudent.

Mis à jour le 26 févr. 2009
Stéphanie Morin LA PRESSE

«Rien n'est gagné, dit-il. On a remporté la première manche, mais la prochaine (le 5 mars à Torreon) sera encore plus difficile. Ils vont être très physiques. La situation n'est pas parfaite, mais on a eu exactement ce qu'on voulait. On va devoir protéger l'avance de deux buts. Mais évidemment, on va là-bas pour gagner.»

Son vis-à-vis mexicain, Daniel Guzman, affichait le même calme. En fait, il a même joué au mec que rien n'étonne. «Nous nous attendions à ce résultat.» Oui, bon...

«Le match (d'hier) a été une expérience d'apprentissage. Je ne doute pas qu'on va rebondir lors de notre prochain match, à domicile. On va remonter la pente. Et nous allons marquer plus de buts.»

Il n'entend pas bousculer son alignement, ni revoir sa stratégie pour le second match. «Il n'y aura pas de changement important. On va continuer à jouer de manière offensive, mais jouer à domicile va être un facteur important.»

John Liminiatis a le même plan de match: pas de changement en vue. «On va continuer le travail commencé pour ce match, continuer à peaufiner les détails. Rien de ce qu'on a vu (hier) soir nous a surpris. On savait ce qu'ils allaient faire. On va travailler encore plus fort.

«Avant de travailler, les joueurs vont se reposer une journée. Demain matin, l'équipe s'envole pour Houston pour un match amical, samedi, contre le Dynamo. Dimanche, on va poursuivre l'entraînement à Houston. Lundi on s'envole pour le Mexique et on va s'entraîner là-bas jusqu'au match de jeudi.»