Source ID:; App Source:

Barça pour confirmer, le Real un nouveau départ

Thierry Henry... (Photo: AFP)

Agrandir

Thierry Henry

Photo: AFP

Agence France-Presse
Madrid

Le FC Barcelone, vainqueur du clasico devant le Real Madrid pour la première fois depuis 2005, cherche à consolider sa première place au Championnat d'Espagne à Villarreal tandis que le Real se lance dans une mission reconquête devant Valence, samedi et dimanche, lors de la 16e journée.

Le Barça, impressionnant leader avec huit points d'avance sur Valence après avoir notamment dominé ses dauphins, le FC Séville (3e) et le Real (6e), affronte dimanche un autre prétendant sérieux au titre: Villarreal, 4e à neuf longueurs.

Meilleure attaque (46 buts), meilleure défense (9), les Barcelonais n'ont plus connu la défaite en Liga depuis la journée inaugurale (1-0 à Numancia) et concédé que deux nuls (1-1 à domicile face à Santander et Getafe).

Le «sous-marin jaune», en dépit de son flatteur classement, a du souci à se faire d'autant que ses résultats en domicile manquent cruellement de régularité avec un seul succès (2-1 devant Almeria) contre deux nuls et une lourde défaite (3-0 face à Valladolid) au cours de ses quatre dernières sorties.

Dès samedi soir, le nouvel entraîneur Juande Ramos saura si son équipe possède encore une chance de conserver son titre. Le Real «ne va pas se rendre et je suis convaincu qu'on peut remonter les 12 points» de retard sur Barcelone, avait lancé Ramos au lendemain de la défaite 2-0 dans le clasico par la faute d'un manque de concentration dans les dix dernières minutes.

«Se venger»

Après deux revers d'affilée dont un incroyable 3-4 face au FC Séville, les spectateurs du Santiago Bernabeu n'attendent rien d'autre qu'une éclatante victoire. Mais les Valencians, battus en Supercoupe d'Espagne l'été dernier, n'arrivent pas dans la capitale en victimes expiatoires. Au contraire! «Celui qui a du sang dans les veines chercherait à se venger», a déjà averti Joaquin Sanchez, l'ailier de Valence.

En dépit des blessures (Van Nistelrooy, Sneijder et Pepe notamment) et de l'incertitude concernant la présence de Cannavaro, touché à Barcelone, le Real, qui a fait de la Ligue des champions son objectif prioritaire -il n'arrive plus à passer les 8e de finale depuis la saison 2003-04-, possède les individualités et la force de caractère nécessaires pour s'imposer samedi. Ne serait ce que pour mettre fin à une anormale: il est derrière l'Atlético pour la première fois depuis dix ans!

Enfin, le FC Séville, beau vainqueur de Villarreal lors de la dernière journée (1-0), doit pouvoir rentrer de son voyage à Majorque (18e) avec un résultat positif, de même que l'Atlético, en déplacement à Barcelone pour affronter l'Espanyol (17e).




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer