Les Norvégiens Petter Northug et Marit Bjoergen ont prévalu dans leurs poursuites respectives lors des finales de la Coupe du monde de ski de fond, samedi.

Publié le 19 mars 2011
ASSOCIATED PRESS

Northug a devancé Giorgio di Centa peu avant l'arrivée au 20 km, montrant une fois de plus la difficulté de le battre quand le départ en est un de masse.

Le triple champion mondial a triomphé en 57 minutes et 32,2 seconds. Di Centa a suivi 2,6 secondes derrière et le Suédois Daniel Rickardsson a fini troisième, à 10,2 secondes de Northug.

Alex Harvey de St-Ferréol-les-Neiges a terminé 13e en 58:04,20, un rang de mieux que l'Albertain Ivan Babikov (58:04,40).

«Physiquement, je me sentais vraiment bien, mais je n'avais pas les bons skis, a dit Harvey. Je perdais énormément de vitesse dans les descentes et dans les plats. En style classique, c'était correct, mais au pas de patin, ça n'allait pas du tout.

« Les conditions climatiques ont causé des maux de tête aux techniciens pour le fartage. Ils ont reçu une quinzaine de centimètres (vendredi), et le temps était très doux. La piste était en transformation. Mais comme Devon et Ivan glissaient bien, ce n'est pas le choix de fartage qui a posé problème.»

Harvey compte bien se reprendre lors du 40 km de dimanche.

«Je suis confiant puisque, physiquement, je suis bien, a t-il dit. Le défi sera de faire le bon choix d'équipement. Je vais faire des tests avec le technicien. Au cumulatif des finales, je suis encore dans le coup et capable de faire un top dix.»

Bjoergen a établi le rythme dès le départ, Justyna Kowalczyk étant la seule à garder une distance réduite en portion classique du 10 km. Augmentant graduellement son avance en style libre à compter de la mi-parcours, Bjoergen a finalement devancé la Polonaise par 25,1 secondes, avec un chrono de 31:14,40.

La troisième place est allée à la Norvégienne Therese Johaug, à 33,9 secondes de sa compatriote. L'Ontarienne Perianne Jones a fini 43e (36:00,30).