Avec la difficile étape de Kitzbühel ce week-end et celle de Garmisch-Partenkirchen la semaine prochaine, Manuel Osborne-Paradis n'a pas encore la tête aux Jeux olympiques.

Bill Beacon LA PRESSE CANADIENNE

Ces deux étapes sont parmi les plus difficiles sur le circuit de la Coupe du monde et Osborne-Paradis aura suffisamment de soucis sans en plus avoir en tête des les Jeux de PyeongChang, qui seront disputés en février.

«Ce sont les courses les plus importantes de notre saison, a-t-il indiqué lors d'une téléconférence, mardi. C'est le milieu de la saison et ça relègue les Olympiques au second plan pour l'instant. On ne peut pas penser à long terme comme ça.»

Le skieur de North Vancouver considère que l'étape de Kitzbühel, en Autriche, où des courses sont disputées depuis les années 1930, est l'étape-reine du circuit de la Coupe du monde. La fameuse piste Streif, où les hommes disputeront la descente, avec ses virages serrés et son dénivelé prononcé sépare habituellement les meilleurs du reste du peloton.

Les séances d'entraînement ont commencé mardi en vue des trois courses du week-end: un super-G vendredi, une descente samedi et un slalom dimanche.

Le plateau se déplacera ensuite vers Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne, où une descente et un super-G sont à l'horaire pour les 27 et 28 janvier.

Osborne-Paradis estime que le travail qu'il effectue pour maîtriser les pistes de la Coupe du monde est idéal comme préparation en vue des JO de Corée du Sud, où la piste utilisée n'est qu'intermédiaire à ses yeux.

«Vous devrez quand même y affronter les meilleurs skieurs au monde», a-t-il ajouté.

En raison des malaises au dos qui ennuient Érik Guay, Osborne-Paradis a été le meilleur Canadien sur le circuit masculin cette saison. Mais même lui a du mal à effectuer deux bonnes descentes consécutives depuis qu'il a mis la main sur la médaille de bronze du super-G des derniers Mondiaux.

Il occupe actuellement le 53e rang au classement général. Il est 16e en descente et serait probablement le meilleur espoir de médailles du côté masculin si Guay ne participe pas aux JO, ce que n'envisage pas le skieur de Mont-Tremblant pour l'instant.

L'équipe canadienne de ski alpin sera dévoilée le 29 janvier.