Frida Hansdotter gagne sa première course de Coupe du monde

Frida Hansdotter... (Photo Giovanni Auletta, AP)

Agrandir

Frida Hansdotter

Photo Giovanni Auletta, AP

Associated Press

À moins d'une semaine de l'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi, Frida Hansdotter ne pouvait choisir meilleur moment pour décrocher sa première victoire en carrière sur le circuit de la Coupe du monde féminine de ski alpin.

Après s'être classée deuxième à huit reprises, la Suédoise de 28 ans a remporté le slalom de Kranjska Gora, en Slovénie, après que l'Américaine Mikaela Shiffrin n'ait pas réussi à maintenir l'avance qu'elle s'était assurée en première manche.

Hansdotter, qui tirait de l'arrière par 31 centièmes de seconde derrière Shiffrin avant la deuxième manche, a enregistré un chrono combiné d'une minute 50,17 secondes. Les soeurs autrichiennes Marlies et Bernadette Schild se sont respectivement classées deuxième et troisième, à 0,05 et 0,15 seconde de la gagnante.

Quant à Shiffrin, elle a perdu son élan dès le haut du second tracé alors que les conditions du parcours se sont détériorées en raison d'importantes chutes de neige et du temps doux.

L'Ontarienne Erin Mielzynski a signé la meilleure performance dans le camp canadien avec une 14e position et Britanny Phelan, de Mont-Tremblant, a terminé 24e. Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, n'a pas complété la première manche.

Mielzynski, âgée de de 23 ans, occupait la sixième place à l'issue de la première manche.

«Je suis très heureuse de ma première manche. C'est un bon remontant au niveau de ma confiance pour Sotchi, a-t-elle déclaré. Mes entraînements ont été très productifs cette année mais, une des choses qui me préoccupait le plus, c'était de réduire le nombre d'erreurs. Aujourd'hui, en première manche, j'ai commis de petites fautes, mais je suis parvenue à maintenir un bon tempo.»

Elle a toutefois admis avoir skié de façon trop conservatrice dans la deuxième manche.

«Je retiens toutefois plusieurs points positifs aujourd'hui, surtout que l'écart entre la première et la 15e place était mince.»

Il s'agissait de la dernière épreuve de la Coupe du monde chez les dames avant les Jeux olympiques de Sotchi, dont le coup d'envoi sera donné le 7 février.

L'équipe canadienne féminine de ski alpin sera composée de Mielzynski, Gagnon, Phelan, Elli Terwiel, Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur, et Larisa Yurkiw.

L'entraîneur-chef de l'équipe canadienne se montre confiant pour Sotchi compte tenu des performances du début de saison.

«Nous sommes plus ou moins où nous le souhaitions, a confié Hugues Ansermoz. Nous avons de bons atouts en mains et je crois que nous nous présentons à Sotchi en bonne position. Selon moi, nous nous sommes préparés le mieux possible.»

La première épreuve pour les skieuses à Sotchi sera le super combiné, présenté le 10 février.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer