Source ID:; App Source:

Erik Guay: «Tu ne veux pas terminer la saison comme ça»

Erik Guay a pris le 13e rang de... (Photo: Fabrice Coffrini, Agence France-Presse)

Agrandir

Erik Guay a pris le 13e rang de la descente des finales de la Coupe du monde de Schladming, mercredi.

Photo: Fabrice Coffrini, Agence France-Presse

Après une éclaircie d'un mois, la saison d'Erik Guay s'est conclue comme elle avait commencé, dans la grisaille. Le skieur de Mont-Tremblant a pris le 13e rang de la descente des finales de la Coupe du monde de Schladming, en Autriche, mercredi matin.

«C'est sûr que ce n'est pas comme ça que tu veux terminer la saison. C'est frustrant, mais c'est la vie», a confié Guay d'un ton résigné quelques heures après la fin de l'épreuve.

La piste Planai, qu'il découvrait pour la première fois et qui accueillera les Mondiaux l'an prochain, offrait pourtant des variations de terrain qui plaisent au champion du monde de la discipline. Idem pour la neige molle et le temps chaud qui enveloppait la station autrichienne.

Bien parti en dépit de son dossard 22, Guay s'est cependant fait piéger par sa trajectoire trop directe dans les derniers virages, ce qui l'a déporté dans la neige de type printanier. À l'arrivée, il a concédé 1,61 seconde au gagnant, son ami et partenaire d'entraînement Aksel Lund Svindal.

«Au dernier intervalle, j'étais quand même dedans, a souligné Guay. J'aurais dû finir parmi les quatre ou cinq premiers. Mais j'ai tout perdu dans le bas.»

Le Norvégien Svindal, qui n'avait pas gagné depuis le super-G de Lake Louise à la fin novembre, a devancé le Suisse Beat Feuz et l'Autrichien Hannes Reichelt.

Si Feuz a cédé le globe de la descente à l'Autrichien Klaus Kroell (7e) par l'infime marge de sept points, il a en revanche consolidé son avance en tête du classement général. Le Suisse de 25 ans détient une priorité de 135 points sur le technicien autrichien Marcel Hirscher, non-partant pour la descente.

À la dernière descente de sa glorieuse carrière, le Suisse Didier Cuche, dominant à l'entraînement mardi, gardait espoir d'arracher le cinquième globe de descente de sa carrière et ainsi égaler le légendaire Franz Klammer. Or une quasi-chute à mi-parcours a éteint ses espoirs. Après avoir touché la neige de ses deux mains, Cuche a néanmoins trouvé la force de se relever en plein élan pour rallier l'arrivée au 17e rang.

«C'est bien sûr que ça n'a pas marché comme espéré», a déclaré Cuche, qui a même raté sa fameuse pirouette de ski à l'arrivée. «Aujourd'hui, je ne suis pas déçu d'être passé à côté du globe de la spécialité. Ma déception provient du fait d'être passé à côté de ma course.»

Jan Hudec, gagnant de la descente de Chamonix en février, a été le meilleur Canadien à Schladming avec une huitième place. Le jeune Benjamin Thomsen, la révélation de l'année dans l'équipe canadienne, a fini 10e.

Du poids et des tests

Auteur de deux podiums à Garmisch et Chamonix, Guay parvenait difficilement à se satisfaire de sa septième place au classement final de la descente. Même s'il avait tempéré les attentes avant le début de la saison - son entraînement estival avait été escamoté pour soigner son dos - l'athlète de 29 ans pensait pouvoir s'insérer dans le top cinq. «Ça, c'est l'esprit compétitif. Tu en veux toujours plus.»

Au moins, le dos a tenu le coup, mises à part quelques douleurs épisodiques sur une période d'une journée ou deux. Guay, qui avait perdu une dizaine de kilos, veut maintenant reprendre de la masse. Il pèse actuellement 86 kg après avoir en avoir gagné quatre au cours de l'hiver. «J'aimerais ajouter un p'tit deux ou trois kilos. Mais il faut que ça entre dans le système, que ce soit dans la masse "agile". Je ne passerai pas mon été à manger du McDo!»

Admettant manquer «un peu de motivation» en cette fin de saison, Guay a très hâte de retrouver sa famille à Mont-Tremblant.

Celui qui deviendra papa pour la deuxième fois à la fin avril prévoit un printemps très chargé. Il devra en effet multiplier les tests d'équipements en vue de la prochaine saison. La réglementation sera modifiée - la longueur minimale des skis de descente passera de 215 à 218 centimètres - et Guay n'écarte pas l'option de changer d'équipementier, son contrat avec Atomic venant à échéance.

Après le super-G de jeudi, où il n'a pas de grandes attentes, Guay rentrera au Québec dès vendredi. Il participera aux championnats canadiens et aux finales de la Coupe Nor-Am présentés au Massif, qui serviront de premier banc d'essai pour son nouvel équipement.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer