L'Allemagne a remporté l'épreuve par équipe qui a clôturé la saison de la Coupe du monde de ski alpin, grâce à ses filles en or Maria Riesch et Viktoria Rebensburg, dimanche à Lenzerheide.

Publié le 20 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

En finale, la Mannschaft a battu l'Italie 3 victoires à 1, alors que l'Autriche s'est imposée sur le même score aux dépens de la Suisse pour la 3e place.

Au service de l'équipe, Riesch a donc scellé un hiver qui l'a vue remporter samedi la Coupe du monde générale, trois points devant Lindsey Vonn, repartie avec sa déception. En effet, les États-Unis n'ont pas pris part au dernier acte.

Comme sa compatriote et chef de file, Rebensburg avait bénéficié de l'annulation samedi du géant, à cause du mauvais état de la neige et du brouillard, pour remporter sans combattre le petit globe de la discipline.

Dimanche, le soleil était revenu après une semaine perturbée par les mauvaises conditions météo.

À base de mini-géants parallèles féminins et masculins, le «Team Event», nouvelle formule est désormais une épreuve à part entière des Mondiaux, depuis l'édition de Garmisch-Partenkirchen en février dernier. La Fédération internationale de ski (FIS) souhaite que la discipline, qui n'est pas au programme du calendrier de la Coupe du monde, soit olympique en 2014 à Sotchi.

Pour obtenir cette reconnaissance et aussi bénéficier de la couverture télévisée, la FIS a changé son format pour une présentation plus attractive. Auparavant, des mini-slaloms et mini-super-G étaient proposés, mais sans confrontation directe.

Championne du monde, la France a été éliminée dès son entrée en lice en quarts de finale face à l'Allemagne.

«Le principe, c'est très bien. Mais aujourd'hui, ça donnait envie de faire du géant, du vrai», a ironisé le Français Cyprien Richard, privé du slalom géant des Finales vendredi.