Source ID:; App Source:

Géant: victoire du Suisse Daniel Albrecht

Le Suisse Daniel Albrecht, 25 ans, a retrouvé la brillance de Sölden pour... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Agence France-Presse

Le Suisse Daniel Albrecht, 25 ans, a retrouvé la brillance de Sölden pour remporter dimanche le slalom géant d'Alta Badia, un des deux +classiques+ avec Adelboden (Suisse) de la discipline en Coupe du monde de ski alpin.

Deuxième chrono sur le 1er parcours, à 3/100 de son compatriote Didier Cuche, finalement recalé à la 5e place, le Haut-Valaisan a confirmé sa nette victoire dans le géant d'ouverture, fin octobre à Sölden (Autriche). Mais ce n'est que pour 12/100 que le Haut-Valaisan a empêché le Croate Ivica Kostelic, 12e à l'issue de la 1re manche, de conquérir une 1re victoire dans une discipline où il n'avait jusqu'à ce jour jamais fait mieux que 8e.

«C'est toujours quelque chose de très particulier de gagner ici. Cela reste une grande classique, même si, aujourd'hui, à cause des conditions atmosphériques et du redoux, la piste avait perdu de son «mordant»«, a souligné le vainqueur, champion du monde de super-combiné.

Après Sölden, Albrecht avait annoncé ses ambitions pour le grand Globe de cristal du classement général. Mais les résultats en demi-teinte de la tournée nord-américaine, notamment à Beaver Creek où il avait gagné ses deux premières courses (slalom géant et super-combiné) la saison dernière, avaient un peu discrédité cet objectif.

Décision judicieuse

À Val d'Isère, la semaine dernière, Albrecht avait également été à la peine. «Ma décision de ne pas disputer la descente de Val Gardena a été payante. À Val d'Isère, j'avais un peu perdu mon ski et j'avais besoin d'un peu de recul et de repos. Aujourd'hui, le vrai Daniel Albrecht était de retour», a remarqué le skieur de Fiesch.

«Heureusement que Didier (Cuche) était là. On a rigolé jusqu'au bout même si j'étais nerveux. À la reconnaissance, on savait que la piste allait se détériorer et que les conditions seraient difficiles pour les derniers à partir», a ajouté Albrecht.

Alors que la Gran Risa, ou du moins sa version molle, s'est encore refusée à Benjamin Raich, 7e à 57/100, Hannes Reichel, plutôt un super-géantiste, a supplée et permis à la Maison d'Autriche, qui régnait il y a encore trois ans sur le géant, de figurer sur le podium.

La Wunderteam a pourtant une perle, le jeune Marcel Hirscher, 12e avec le dossard 44. Et ce n'est pas un hasard si le Suédois Marcus Sandell, 21 ans, et Hirscher, 19 ans, ont été les plus vite sur le second tracé.

Huitième ex aequo avec l'Italien Massimiliano Blardone, le Norvégien Aksel Lund Svindal conserve la tête du classement général, une centaine de points devant un peloton groupé emmené par Cuche, avec quatre Suisses dans les six premiers!

Le petit Globe du slalom géant reflète la montée en puissance de la Confédération, avec Albrecht au commandement (216 pts) devant l'Américain Ted Ligety (212), 4e dimanche, et Cuche (210).

L'Américain Bode Miller, trois côtes fêlées et une cheville en désordre après sa chute en descente à Beaver Creek, a été victime, comme souvent, de son ski à risque, sortant de piste au milieu de la seconde manche.

Alta Badia organise lundi le slalom annulé dimanche dernier à Val d'Isère. Sixième du géant, le Français Jean-Baptiste Grange ne refuse pas le rôle de favori.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer