Source ID:; App Source:

Super-G: un phénomène nommé Lara Gut

Avec l'insolence de ses 17 printemps, la Suissesse Lara Gut a remporté samedi... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Agence France-Presse
St-Moritz

Avec l'insolence de ses 17 printemps, la Suissesse Lara Gut a remporté samedi le super-G de Saint-Moritz, sa première victoire en Coupe du monde de ski alpin, sur une piste où la petite sensation suisse avait signé ses premiers exploits parmi les grandes.

Ouvrant la course, l'adolescente au sourire conquérant a tracé des lignes proches de la perfection, pour réaliser un chrono de 57 sec 38/100 qui a résisté à toutes les reines de la vitesse. Ce temps s'est révélé remarquable puisqu'au final elle comptait 63/100 d'avance sur sa compatriote Fabienne Suter, deuxième pour un doublé helvétique dans la plus huppée des stations des Alpes suisses.

L'Italienne Nadia Fanchini, gagnante du tout premier super-G de la saison à Lake Louise dans les Rocheuses canadiennes, complétait le podium, l'une des rares grandes favorites à avoir passé le test de la redoutable Corviglia.

Sur cette même piste, dix mois plus tôt, Lara Gut avait fait le spectacle. Pour sa première descente en Coupe du monde, la skieuse alors âgée de 16 ans était bien partie pour gagner avant de s'écrouler dans la dernière ligne droite et franchir la ligne sur le dos, en 3e position, le visage couvert de neige mais radieux.

«C'est un phénomène», a lâché samedi Urs Lehmann, le patron de la Fédération suisse de ski, reprenant le qualificatif le plus employé pour désigner Lara Gut.

Félicitée par son idole

Gut, l'extravertie Suisse-italienne et Suter, la discrète Suisse-allemande, avaient déjà fait valoir leurs prétentions lors du super-combiné la veille remportée par la Suédoise Anja Paerson: Suter était montée sur la 3e marche du podium, et Gut avait terminé 5e.

«J'étais angoissée, car je n'ai pas l'habitude d'être en tête, mais j'ai commencé à comprendre que je n'avais pas fait une si mauvaise course quand j'ai vu que Nadia Styger et Fabienne étaient derrière moi», a raconté Lara Gut, qui a été félicitée par son idole, Renate Götschl (9e), l'Autrichienne aux 46 victoires en Coupe du monde.

Le tracé de la course, raccourci d'une dizaine de portes en raison des averses de neige, a fait quelques victimes. Deux des grandes favorites, l'Allemande Maria Riesch et l'Américaine Lindsey Vonn, se sont fait piéger par une porte au sortir d'un virage, qui en a conduit plusieurs dans le décor.

Malgré sa deuxième sortie de piste en deux courses à St-Moritz, Vonn reste aux commandes du classement général.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer