Source ID:; App Source:

Le Guellec remonte les échelons à la poursuite

Jean-Philippe Le Guellec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Jean-Philippe Le Guellec

Photothèque Le Soleil

La Presse Canadienne

Parti 52e de la poursuite individuelle, le biathlonien québécois Jean-Philippe Le Guellec a profité d'un tir parfait pour grimper de 20 échelons et finir 32e, dimanche, à la Coupe du monde de Ruhpolding, en Allemagne.

Également parfait au champ de tir, le Norvégien Emil Hegle Svendsen a remporté l'épreuve de 12,5 kilomètres en inscrivant un temps de 32 min 38,2 s. Il a devancé de 18 secondes le Slovène Jaokv Fak et de 21,4 secondes le Russe Evgeniy Garanichev, respectivement deuxième et troisième.

Le Guellec a quant à lui stoppé le chrono à 34 min 52 s pour finir 2 minutes 13,8 secondes derrière le vainqueur.

Après avoir raté quatre cibles dont trois à son dernier passage lors de l'épreuve individuelle de 20 kilomètres samedi, le Québécois tenait à se rattraper au champ de tir, dimanche.

«C'était vraiment là-dessus que je voulais me concentrer, a-t-il indiqué. Je voulais rattraper ma bévue de samedi. Je voulais rester présent et ne pas partir sur le pilote automatique. Depuis Noël, j'ai travaillé sur mon tir debout et ç'a porté fruit», a dit l'athlète de Val-Bélair.

Le Québécois ne savait pas trop à quoi s'attendre au niveau de sa forme en ski.

«Enfiler une poursuite après un 20 kilomètres individuel, ça ne m'était jamais arrivé. Je ne savais pas comment j'allais me sentir, surtout que c'est un parcours vraiment difficile ici.»

À sa grande surprise, la forme était au rendez-vous.

«Ça s'est bien passé. J'ai eu les meilleures sensations depuis mon arrivée à Ruhpolding.»

«Quand on a un rang de départ en queue de peloton, les athlètes ont tendance à partir en fou. Si nous voulons nous accrocher, nous n'avons pas trop le choix de suivre la vague, a expliqué le biathlonien. En suivant la vague, je me suis rendu compte que les sensations étaient bonnes. La chose qui me préoccupait était de savoir si j'allais exploser plus loin dans la course, mais finalement, ma forme s'est maintenue tout le long et je m'en réjouis.»

L'Albertain Nathan Smith a signé la meilleure performance canadienne de la journée en terminant au 16e rang. Quarantième coureur à prendre le départ, il a terminé à 1 minute 14,3 secondes de Svendsen après avoir raté une cible.

En ratant trois cibles, le Saskatchewanais Scott Perras a quant à lui fini 35e, en retard de 2 minutes 29,6 secondes.

Chez les femmes, la Tchèque Gabriela Soukalova a remporté la poursuite de 10 kilomètres. Parfaite au tir, elle a inscrit un chrono de 30 min 39,8 s pour devancer de 9,7 secondes sa plus proche poursuivante, la Norvégienne Tora Berger. La Finlandaise Kaisa Makarainen (+38,9 secondes) a complété le podium.

L'Albertaine Rosanna Crawford a signé la meilleure performance canadienne en terminant 37e à 3 minutes 47,3 secondes de la médaillée d'or. La Manitobaine Megan Imrie (+3 minutes 58,9 secondes) a suivi au 39e échelon. La Britanno-Colombienne Megan Heinicke (+4 minutes 50,5 secondes) a quant à elle terminé 48e.

La prochaine Coupe du monde de biathlon se déroulera à Antholz-Anterselva, en Italie, à compter de jeudi. Le Guellec sera de la partie, mais seulement pour le relais masculin qui aura lieu dimanche.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer