La délégation olympique de la Biélorussie a jugé le village des athlètes de Rio de Janeiro insalubre, au lendemain de la décision de l'Australie de ne « pas utiliser » son édifice pour des motifs sanitaires.

Publié le 26 juill. 2016
ASSOCIATED PRESS

Elle s'est plainte de l'absence d'eau chaude, et même parfois d'eau froide, ainsi que de sérieux problèmes de plomberie.

Le Comité olympique biélorusse a publié des photos sur son site internet montrant des vitres et une douche sales, ajoutant qu'« il reste beaucoup de travail à faire pour le comité organisateur afin que les conditions de vie répondent aux exigences sanitaires ».

Dimanche, l'Australie a refusé de prendre possession de ses bâtiments, et la chef de mission, Kitty Chiller, a déclaré dans un communiqué qu'il y avait des problèmes de plomberie ainsi que des problèmes électriques qui mettent en danger la santé des athlètes.

Cependant, Chiller a depuis mentionné qu'elle s'attendait à ce que les Australiens prennent possession de leurs bâtiments à compter de mercredi, après avoir défrayé les coûts d'hébergement et de nettoyage d'un hôtel où étaient logés les athlètes.