Le Suédois Andre Myhrer a rafflé l'or à l'épreuve masculine du slalom, jeudi, aux Jeux olympiques de PyeongChang.

LA PRESSE CANADIENNE

Après avoir accusé un retard de 0,21 secondes sur la tête lors de la première manche (47,93), Myhrer a dévalé la pente en 51,06 et a coiffé son plus proche poursuivant grâce à un chrono combiné de 1:38,99.

Le Suisse Ramon Zenhaeusern (1:39,33) a décroché la médaille d'argent, accusant un retard de 0,34 seconde sur Myhrer, tandis que l'Autrichien Michael Matt (1:39,66) s'est hissé au troisième rang avec un écart de 0,67 seconde. Les deux médaillés se trouvaient respectivement aux neuvième et 12e rangs après la première manche.

En tête après la première manche, le Suédois Henrik Kristoffersen a commis une erreur en début de parcours et n'a pas été en mesure de poursuivre sa descente, ce qui a profité grandement à Myhrer.

Le Canadien Phil Brown a obtenu le meilleur résultat parmi les trois représentants de l'unifolié. Son chrono de 1:41,94 lui a permis de s'emparer du 22e rang.

Après une deuxième descente de 58,74, soit près de 10 secondes plus longue que sa première, Erik Read a été relégué au 29e rang. Trevor Philp, qui pointait au 25e rang lors de la première manche, a enfourché une porte et a dû abandonner.

Marcel Hirscher, qui était en quête d'une troisième médaille d'or à ces Jeux, a causé tout une surprise lors de la première descente en quittant le tracé tôt.

L'Autrichien de 28 ans était largement favori, le slalom étant sa spécialité. Paraissant inconfortable, il est sorti de piste avec plus d'une demi-seconde de retard.

Hirscher s'est imposé au slalom géant et au combiné, et plusieurs anticipaient une lutte au slalom avec Kristoffersen.

Il tentait de devenir le quatrième athlète du ski alpin avec trois victoires dans une même Olympiade. Chez les hommes, ça ne s'est pas vu depuis Jean-Claude Killy, il y a 50 ans.