L'état de santé de la planchiste de Stoneham sera réévalué par le personnel médical de l'équipe au courant de la journée, samedi.

LA PRESSE CANADIENNE

Un relationniste de Snowboard Canada a ainsi mentionné que Blouin devrait savoir au cours des prochaines heures si elle pourra prendre part ou non à la séance de qualifications de slopestyle dimanche.

Blouin, championne du monde en titre de slopestyle, est tombée lourdement au bas de la pente du Parc à neige Phoenix quand sa planche s'est coincée dans une fissure, à la suite de l'atterrissage de son double saut périlleux.

L'athlète âgée de 21 ans a été transportée à l'hôpital immédiatement après sa chute. Le Comité olympique canadien a mentionné par voie de communiqué qu'elle était consciente, alerte et qu'elle retournait au Village des athlètes en compagnie d'un médecin de l'équipe.

Blouin prend part à ses premiers Jeux olympiques en carrière. En plus de l'épreuve de slopestyle, elle doit participer à celle de big air.

Le planchiste Sébastien Toutant sait ce que vit présentement Laurie Blouin, qui a été victime d'une vilaine chute à l'entraînement avant d'être évacuée sur une civière vendredi aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Les deux athlètes pratiquent les mêmes disciplines, c'est-à-dire le slopestyle et le big air.

«C'est vraiment «plate» que ça se soit produit lors de sa dernière descente d'entraînement, mais en même temps, c'est un sport qui comporte beaucoup de risques», a d'abord déclaré celui qu'on surnomme «Seb Toots» après sa séance de qualifications samedi.

Le Montréalais âgé de 25 ans, qui a remporté le Shake Down à trois reprises en carrière, a ainsi rappelé que les blessures faisaient partie de son sport.

«Je me suis déjà disloqué des côtes, des affaires comme ça, et il n'y a pas grand-chose que tu peux faire à part «dealer» avec la douleur, a-t-il évoqué. Dans les trois derniers mois par exemple, j'ai composé avec un mal de dos, et je dirais que c'est la première compétition que je fais cette année sans ressentir de douleur.»

Toutant a indiqué qu'il avait brièvement discuté avec sa coéquipière au sein de l'équipe canadienne de planche à neige, bien qu'il ignore toujours dans quel état elle se trouvait samedi.

«Je n'ai pas vu Laurie depuis sa blessure hier (vendredi). Nous avons une espèce de chaîne de communications entre nous à l'interne et je sais qu'elle allait bien et qu'elle se sentait correcte, a confié Toutant. En espérant que ce ne soit pas trop grave - je ne sais pas si elle pourra «rider» ou non demain (dimanche).»