Source ID:3f4c2772a7b032a0a6e9b9e3fc764c86; App Source:StoryBuilder

La reconstruction n'a plus la cote, pourtant...

Les Blues de St. Louis ont obtenu le... (PHOTO LYLE STAFFORD, REUTERS)

Agrandir

Les Blues de St. Louis ont obtenu le premier choix au total en 2006 (Erik Johnson) et le quatrième en 2008.

PHOTO LYLE STAFFORD, REUTERS

Il est fascinant de voir le nombre de gens cracher sur les bienfaits d'une reconstruction, ou d'une réinitialisation, depuis la victoire des Blues de St. Louis.

Or, les Blues ne sont pas devenus ce qu'ils sont du jour au lendemain. Les transactions audacieuses du DG Doug Armstrong ont été effectués après une reconstruction, alors que l'équipe, malgré les apparences, avait atteint la maturité.

Ils ont terminé au 30e et dernier rang du classement général en 2006, 22e en 2007 et 27e l'année suivante. Ils ont raté les séries cinq fois sur six entre 2006 et 2011.

Leur processus de reconstruction aurait été accéléré s'ils avaient préféré Jonathan Toews ou Nicklas Backstrom à Erik Johnson au premier rang du repêchage en 2006.

L'année suivante, une vente de feu leur a permis d'obtenir trois choix de première ronde (Lars Eller, Ian Cole et David Perron) et deux choix de deuxième ronde.

Alex Pietrangelo... (PHOTO CHARLES KRUPA, ASSOCIATED PRESS) - image 2.0

Agrandir

Alex Pietrangelo

PHOTO CHARLES KRUPA, ASSOCIATED PRESS

Leur saison de misère en 2007-2008 leur a permis d'obtenir le quatrième choix au total et de mettre la main sur leur meilleur défenseur, Alex Pietrangelo.

Les Blues venaient de rater les séries quand ils ont repêché Vladimir Tarasenko et Jaden Schwartz, deux piliers, en première ronde en 2010.

En 2013, voyant que l'équipe s'améliorait et devenait compétitive, Armstrong a donné un choix de première ronde pour obtenir Jay Bouwmeester. Les Blues ont perdu en première ronde. Heureusement, celui-ci n'était pas un joueur de location. Il rapportera des dividendes plus tard.

Armstrong a pris un plus grand risque en 2015 aussi en cédant ses choix de première et troisième rondes, Jaroslav Halak et le jeune William Carrier, pour obtenir le gardien Ryan Miller et Steve Ott. Les Blues ont perdu en première ronde.

Depuis l'an dernier, St. Louis a cédé trois choix de première ronde pour Brayden Schenn et Ryan O'Reilly. Après avoir frôlé la catastrophe, les Blues ont finalement gagné leur première Coupe, 13 ans après avoir entamé une reconstruction.

On ne blâmera pas les Rangers de New York de faire la même chose pour relancer leur organisation. Après avoir sacrifié quatre choix de première ronde et des espoirs entre 2013 et 2016, sans pour autant gagner la Coupe, le DG Jeff Gorton a choisi de repartir à zéro il y a un peu moins de deux ans.

Mats Zuccarello, Ryan McDonagh, J.T. Miller, Kevin Hayes et Rick Nash ont tous été échangés pour des choix et des espoirs.

Les Rangers ont repêché trois fois en première ronde en 2018, deux fois en 2017. Avec le deuxième choix au total vendredi, ils obtiendront soit Kaapo Kakko, soit Jack Hughes.

Jacob Trouba... (PHOTO BRACE HEMMELGARN, USA TODAY SPORTS) - image 3.0

Agrandir

Jacob Trouba

PHOTO BRACE HEMMELGARN, USA TODAY SPORTS

Hier, ils ont refilé aux Jets le choix de première ronde reçu pour le joueur de location Kevin Hayes afin d'obtenir l'un des meilleurs jeunes défenseurs de la LNH, Jacob Trouba, 25 ans, 50 points l'an dernier. Ils ont aussi donné aux Jets un défenseur de moindre qualité, Neil Pionk.

Les Rangers ont profité de l'aubaine puisque les Jets sont coincés par le plafond salarial, avec des augmentations importantes à prévoir pour Patrik Laine et Kyle Connor. Ils vont peut-être aussi tenter de retenir le joueur autonome sans compensation Tyler Myers.

En bref, Gorton, lentement, mais sûrement, reconstruit son noyau. Si, dans cinq, six, sept ans, il juge opportun de sacrifier un choix de première ronde pour gagner à court terme, il ne faudra pas oublier comment l'aventure a commencé.

NOTES: Erik Johnson a été échangé trois ans après le repêchage à l'Avalanche du Colorado pour Chris Stewart et Kevin Shattenkirk. Ce dernier a été échangé quelques années plus tard pour un choix de première ronde. Ce choix a été l'un des deux choix de première ronde offerts pour mettre la main sur Brayden Schenn. Celui-ci a obtenu 54 points en saison régulière, et 12 points en 26 matchs de séries.

À LIRE

Alexandre Pratt a raison. Il faut une enquête, une vraie, indépendante, pour faire la lumière sur les allégations d'initiations à caractère sexuel chez le Phoenix de Sherbrooke, à la suite des déclarations de l'un de ses anciens joueurs russes. La présomption d'innocence demeure pour l'instant, mais il demeure vital de connaitre la vérité et de sanctionner les fautifs s'il y a lieu.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer