Source ID:; App Source:

Les défis de Gerard Gallant

Les Golden Knights de Vegas ne jouent pas... (Photo Alex Brandon, archives Associated Press)

Agrandir

Les Golden Knights de Vegas ne jouent pas comme l'équipe de l'an dernier en ce début de saison. L'abnégation, la fougue, la rigueur n'y sont pas toujours.

Photo Alex Brandon, archives Associated Press

L'heure n'est évidemment pas à la panique après seulement deux matchs à Vegas. Mais on sent néanmoins l'entraîneur-chef des Golden Knights, Gerard Gallant, agacé.

Vegas a subi lundi une deuxième défaite en trois matchs, 4-2 contre les Sabres de Buffalo. Ils avaient perdu leur première rencontre 5-2 contre les Flyers. Leur seule victoire est survenue en fusillade contre le Wild du Minnesota.

Les résultats importent peu. C'est la façon. Vegas ne joue pas comme l'équipe de l'an dernier en ce début de saison. L'abnégation, la fougue, la rigueur n'y sont pas toujours.

«Les buts que nous avons accordés sont le résultat d'erreurs de concentration en zone défensive et d'un adversaire laissé complètement seul, a déclaré Gallant aux journalistes après le match d'hier. Quand un joueur est laissé seul aussi proche du but, il va compter.»

On n'a pas entendu de tels commentaires de la part de Gallant très souvent l'an dernier. L'équipe a entamé la saison avec neuf victoires à ses dix premiers matchs.

L'équipe a accordé quatre buts ou plus seulement 21 fois en 81 matchs l'an dernier, même si les gardiens de l'équipe tombaient comme des mouches en première moitié de saison. Voilà qu'elle vient de connaître deux matchs de quatre buts ou plus en seulement trois rencontres.

Il y a des circonstances atténuantes. Le meilleur défenseur de l'équipe, Nate Schmidt, est suspendu pour les 20 premiers matchs pour avoir enfreint les règles de dopage. Shea Theodore était dans une impasse contractuelle et il a raté une portion importante du camp d'entraînement.

Il y a eu des changements de taille à l'attaque. Paul Stastny et Max Pacioretty se sont ajoutés au noyau. David Perron et James Neal ont quitté. Des joueurs ont été mutés de position ou ont vu leurs tâches amoindries avec l'arrivée de Pacioretty et Stastny.

On se demande d'ailleurs si ces deux joueurs cadrent bien dans la philosophie de l'équipe en raison de leur style de jeu. Pacioretty a été échangé du Canadien en raison d'un leadership parfois déficient et parce qu'on voulait un club plus travaillant et efficace en échec-avant... comme Vegas.

Stastny, 32 ans, qui a signé un contrat de trois ans pour 19,5 millions cet été, a été blanchi à ses trois premiers matchs. Il s'est blessé au genou contre Buffalo et on saura plus tard aujourd'hui s'il sera disponible pour le match en fin de journée contre Washington.

Pacioretty a un but en trois matchs. Il joue comme le Pacioretty habituel. Quelques revirements, parfois un peu de mollesse, des flashs de hardiesse, de très bonnes chances de marquer. L'ancien capitaine du Canadien compte ses buts par séquences. Il devrait à nouveau en marquer entre 25 et 35 cette saison, mais rendra-t-il son club meilleur?

Avec les changements opérés cet été, les Golden Knights ont désormais l'un des clubs les plus vieux de la LNH, à 27,8 ans, selon les statistiques compilées par le confrère James Mirtle. Seuls les Penguins de Pittsburgh et le Wild du Minnesota sont plus vieux. Le Canadien est deuxième à ce chapitre, à 25,6 ans. Il devancerait sans doute les Oilers d'Edmonton si on tenait compte du fait que les aînés Karl Alzner et Tomas Plekanec ne jouent pas.

Le conte de fée est terminé à Vegas. L'été a été court et grisant. Les adversaires sont désormais nettement plus affamés. Gerard Gallant a un gros défi devant lui. Son équipe a désormais tout à perdre, contrairement à l'an dernier.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Infolettre Rondelle Libre

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer