Nail Yakupov rentre en Russie.

Après avoir tenté de lancer sa carrière avec trois équipes, Edmonton, Colorado et St. Louis, ce premier choix au total en 2012 a choisi de rentrer chez lui. Il a pourtant seulement 24 ans.

Yakupov avait connu une première saison prometteuse de 31 points, dont 17 buts, en seulement 48 matchs. Mais son rendement a périclité par la suite. Il n'a jamais pu marquer plus de 14 buts dans une saison.

Il en a compté neuf l'an dernier chez les Blues, et seulement trois la saison précédente avec l'Avalanche.

Son ardeur au travail n'a jamais été remise en doute. Mais son jeu un peu trop prévisible, et fortement individualiste, lui a causé beaucoup de tort.

Les gestionnaires d'équipes de la LNH et leurs recruteurs n'étaient pas enthousiastes à l'aube de ce repêchage de 2012. On disait qu'il s'agissait probablement de la cuvée la plus faible depuis 1999.

«Pas la bonne année pour repêcher dans le top 3», clamaient plusieurs observateurs.

Yakupov et le défenseur Ryan Murray faisaient pourtant consensus parmi le top 3. Les dépisteurs des Oilers tenaient à repêcher Murray, mais le propriétaire de l'équipe, Daryl Katz, aurait renversé leur décision au profit de Yakupov, dit-on.

Murray a finalement été repêché au deuxième rang par les Blue Jackets de Columbus. Souvent blessé, il demeure un défenseur de soutien au sein de la troisième paire. Il aura peut-être un rôle plus important cet hiver avec le départ de Jack Johnson.

Le Canadien a joué d'audace en repêchant Alex Galchenyuk au troisième rang. Le talent était indéniable dans son cas, mais il avait disputé seulement deux matchs en saison régulière à Sarnia en raison d'une grave blessure au genou.

Le robuste défenseur Griffin Reinhart a été choisi au quatrième rang par les Islanders de New York. Il n'a jamais percé et ne le fera probablement jamais, mais les Islanders l'ont échangé au bon moment. Ils ont obtenu des choix de première et deuxième rondes en retour.

Six ans plus tard, trois des quatre clubs à repêcher parmi les quatre premiers se retrouvent encore dans le derniers tiers des pires clubs de la LNH. Ils ont tous échangé le joueur qu'ils ont repêché cette année-là.

Si c'était à refaire, Filip Forsberg, 11choix au total, constituerait probablement le premier choix. N'eut été d'une blessure cette année, il aurait connu une troisième saison consécutive de plus de 30 buts. Il a aussi obtenu 16 points en 13 matchs de séries pour les Predators.

Les défenseurs Morgan Rielly, 5e au total, Hampus Lindholm, 6e au total, Jacob Trouba, 9e au total, et Matt Dumba, 7e au total, ne seraient pas très loin derrière, tout comme les gardiens Andrei Vasilevskiy et Connor Hellebuyck.

Les attaquants Teuvo Teravainen, 64 points l'an dernier, et Tom Wilson, des Capitals de Washington, passeraient aisément devant Yakupov.

Des défenseurs repêchés après la première ronde connaissent aussi une belle carrière: Shayne Gostisbehere, Colton Parayko, Damon Severson, Jacob Slavin et Colin Miller.

L'ancien attaquant des Remparts de Québec, Mikhail Grigorenko, que certains réclamaient à grands cris à Montréal, est déjà rentré dans la KHL. Si Charles Hudon, repêché en cinquième ronde cette année-là, connaît une saison semblable à celle de l'an dernier, il l'aura déjà devancé en terme de points en carrière.

Une science inexacte, dit-on...

> Ce qu'on racontait à l'aube du repêchage de 2012