Le DG des Sénateurs d'Ottawa, Pierre Dorion avait les mains liées.

Publié le 19 juin 2018
Mathias Brunet LA PRESSE

Mike Hoffman, l'un de ses meilleurs compteurs depuis trois ans, n'avait presque plus de valeur depuis la divulgation du scandale. La blonde d'Hoffman, on le rappelle, est accusée d'harcèlement envers la copine du capitaine de l'équipe, Erik Karlsson. Hoffman et sa conjointe ont eu beau clamer leur innocence, cette transaction, survenue hier soir entre les Sharks et les Sénateurs, constitue un désaveu à l'égard du couple.

Pour Hoffman, 28 ans, les Sénateurs obtiennent un joueur sous-productif du même âge, Mikkel Boedker. Celui-ci a obtenu 37 points l'an dernier avec les Sharks de San Jose. Et 26 points la saison précédente. Il touche aussi un salaire annuel de quatre millions pour encore deux ans.

Wilson a ensuite réussi à en passer une «petite vite» à Dorion. Il a échangé Hoffman à un club de la même division que celle des Sénateurs d'Ottawa, les Panthers de la Floride, en retour de choix de deuxième, quatrième et cinquième rondes.

Les Sénateurs auraient probablement été mieux servis par ces choix au repêchage en retour d'Hoffman compte tenu de la productivité de Boedker et son salaire.

Les Panthers obtiennent donc un attaquant qui vient de connaître des saisons de 59, 61 et 56 points, malgré des années écourtées par des blessures lors de ses saisons de 59 et 61 points.

Au moins, les Sénateurs réussissent à assainir leur vestiaire. Boedker est un ailier rapide, travaillant, qui ne causera pas d'ennuis. Reste maintenant à convaincre Karlsson de signer une entente à long terme avec le club. Le défi reste de taille, paraît-il.

«Cet échange démontre notre volonté d'améliorer la chimie, le leadership et le caractère de cette équipe, sur la glace et dans le vestiaire, a déclaré Dorion par communiqué de presse. Nous sommes confiants qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction pour le succès à long terme de notre organisation.»

Les Sénateurs ont aussi obtenu un jeune défenseur, Julius Bergman, dans l'échange. Bergman, 22 ans, a constitué un choix de deuxième ronde en 2014. Mais il vient de connaître une troisième saison professionnelle très difficile dans la Ligue américaine (fiche de -20, de loin la pire du club). On ne l'a jamais rappelé pour un seul match dans la LNH en trois ans.

La pente sera très longue à remonter à Ottawa. Aussi bien se préparer à une lente reconstruction... même si leur premier choix de l'an prochain est déjà réservé à l'Avalanche du Colorado pour l'acquisition de Matt Duchene. Misère!

NOTES: Pour Duchene, les Sénateurs ont offert leur choix de première ronde en 2018, mais avaient l'option de le transférer à 2019 si ce choix figurait parmi les dix premiers du repêchage cette année. Ils se sont prévalus de cette clause puisque leur classement leur confère le quatrième choix au total vendredi. Or, vu le contexte, qui sait si le premier choix de 2019 ne sera pas plus avantageux encore pour l'Avalanche?