Paraît-il que le DG des Sénateurs, Bryan Murray, ne sait pas encore s'il sera vendeur ou acheteur à la date limite des échanges, le 4 mars.

Publié le 20 janv. 2009
Mathias Brunet

Les Sénateurs sont à 13 points de la huitième place. Sauf qu'ils ont quelques matchs de plus à disputer que les équipes qui les devancent. Il faut cependant souligner qu'ils auront cinq clubs à devancer s'ils veulent espérer participer aux éliminatoires, ce qui n'est pas une mince tâche.

Murray affirme que la rencontre de ce soir contre Washington, la dernière avant la pause du match des étoiles, lui donnera une bonne indication des actions à prendre d'ici quelques semaines. Vous pouvez en savoir dans le quotidien Ottawa Sun en cliquant ici.

Une défaite pourrait convaincre Murray de procéder à une vente de feu. Le Sun évoque les noms du défenseur Filip Kuba et de l'agitateur Jarkko Ruttu.

On semble toujours rêver à un échange impliquant Jason Spezza mais ça ne sera pas facile. C'est un énorme risque d'acquérir un joueur aussi peu fiable défensivement compte tenu du fait qu'il touchera un salaire annuel de huit millions au cours des quatre prochaines saisons.

Les Sénateurs sont coincés pour l'instant. L'an prochain, au moins, il seront libérés du salaire de Gerber (3,7M$) et de Kuba (3M$).

On dit beaucoup de bien de leur premier choix en 2008, le jeune défenseur Karlsson. S'ils peuvent continuer dans la même veine et en repêcher un autre bon avec leur choix de juin (qui pourrait se situer parmi les cinq premiers), la relance sera peut-être moins difficile que prévu.

Pour l'instant, j'aurais tendance à dire amenez-moi un nouveau DG et procédez à la vente de feu.