En l'absence du mentor, l'élève a explosé offensivement.

Publié le 17 févr. 2009
Mathias Brunet

Quelques heures après avoir vu Mathieu Schneider quitter les Thrashers, le jeune Zach Bogosian, 6 pieds 2 pouces et 200 livres, 18 ans seulement, troisième choix au total de la LNH l'été dernier, a amassé trois aides contre les Kings de Los Angeles, hier soir. Il avait amassé cinq points en 22 matchs avant cette rencontre.

Bogosian est une future vedette, qui profitera du départ de Schneider pour jouer plus souvent. Tout comme Tobias Enstrom, qui a vu sa production offensive chuter dramatiquement depuis l'an dernier, le lot de bien des jeunes joueurs à leur deuxième saison.

On dit à Atlanta que Schneider a beaucoup aidé Bogosian à s'adapter à la LNH. "C'est dur de le voir partir parce que nous étions vraiment proches", a d'ailleurs confié le jeune homme hier dans cette interview au Atlanta Journal-Constitution.

C'est une nouvelle réjouissante car à l'époque où je couvrais le Canadien à temps plein, Schneider n'avait pas la réputation d'être un grand joueur d'équipe.  Mais il était jeune à l'époque et l'exemple de Bogosian prouve qu'il pourra avoir un bon ascendant sur les jeunes à Montréal.

Par ailleurs, élément intéressant de l'article du Atlanta Journal-Constitution, le DG des Thrashers, Don Waddell, affirme qu'il a effectué la transaction sur-le-champ parce que le Canadien s'apprêtait à bouger d'ici aujourd'hui, peu importe sa réponse.