Le chroniqueur du San Jose Mercury News, David Pollak, a demandé la semaine dernière à quatre joueurs des Sharks de lui raconter comment réagissaient les fans des Sharks quand ils les rencontraient sur la rue, à la suite de l'élimination prématurée de l'équipe en séries éliminatoires.

Publié le 21 mai 2009
Mathias Brunet

Il se demandait si le partisans de l'équipe avaient été durs envers eux comme peuvent l'être ceux du Canadien puisque, comme il l'écrit dans son premier paragraphe, "d'anciens joueurs du Canadien comme Craig Rivet ont déjà raconté  ce qu'était la vie d'un hockeyeur dans une ville où il était impossible d'aller souper à une défaite sans se faire apostropher par les fans de l'équipe. "

Sa conclusion se trouve ici.  En bref, personne n'a attaqué Marleau, Thornton et compagnie sur la rue avec des fourches... donc San Jose n'est pas Montréal.

Craig Rivet a vraiment fait une belle réputation aux partisans montréalais. On se demande ensuite pourquoi il devient difficile d'attirer des joueurs autonomes...