Le chroniqueur Adrian Dater, du Denver Post, fait le bilan du dossier Patrick Roy.

Publié le 28 mai 2009
Mathias Brunet

Les faits saillants:

-Les tractations ont été rendues publiques, donc Pierre Lacroix aura à réparer les dégâts avec son entraîneur Tony Granato s'il désire le garder.

-Pierre Lacroix a parié et il a perdu, ce qu'on n'a pas vu souvent à Denver: l'Avalanche n'a toujours pas de DG à un mois du repêchage.

-Le refus de Patrick Roy pourrait signifier la fin de l'intérêt du gardien Jonas Gustavsson pour l'Avalanche, qui idolâtre Roy, et pourrait accélérer la retraite de Joe Sakic. 

À mon avis, Dater panique pour rien.  Lacroix peut se trouver un DG rapidement, et il s'agira peut-être de Craig Billington, qui est déjà dans sa cour, donc bien préparé pour le repêchage. Quant à Granato, je ne suis pas convaincu que Pierre Lacroix veuille le garder. Pourquoi ne pas essayer de convaincre Jacques Lemaire? Jonas Gustavsson ira là on on lui permettra de jouer le plus souvent. Et Joe Sakic jouera s'il a envie de jouer.