(Photo Darryl Dyck, Canadian Press)

Publié le 6 oct. 2009
Mathias Brunet

Roberto Luongo vient de se faire battre à nouveau, hier contre Columbus.

Les chroniqueurs de hockey à Vancouver rappellent qu'il a une fiche de 0-3, une moyenne de buts alloués de 4,55  et un taux d'arrêts de .820 en ce début de saison, tout ça après avoir signé une riche prolongation de contrat de 12 ans.

On craint que les Canucks ne connaissent leur pire départ de l'histoire de l'équipe, soit une fiche de 0-4. Lien.

On ne devrait pas paniquer. Roberto Luongo demeure l'un, sinon le meilleur gardien de la LNH, la défensive est solide, l'attaque bien équilibrée. Les choses finiront par se replacer. Reste qu'après avoir signé un contrat si important, il se peut qu'un gardien, sans le vouloir, s'impose une pression supplémentaire. Que ça soit un jeune ou un vétéran. C'est humain. Après, le doute s'installe. À moins qu'il n'y ait une blessure ou un malaise qu'on ignore.

Peu importe, je ne m'inquiète pas pour cette équipe. Pas encore.