L'ancien ailier du Canadien a marqué son vingtième hier lors d'une écrasante victoire du Wild du Minnesota, 6-2 contre les Canucks de Vancouver.

Publié le 15 févr. 2010
Mathias Brunet

C'est un sommet en carrière pour Latendresse, qui avait marqué 16, 16 et 14 buts à ses trois premières saisons à Montréal.

Latendresse a marqué 18 buts en seulement 36 matchs depuis que le Wild l'a acquis du Canadien en retour de Benoit Pouliot.

Je ne veux pas revenir sur cet échange puisque, comme je l'ai déjà mentionné, les deux clubs en ont tiré profit. Pouliot avait 11 buts en 20 matchs avant de subir sa blessure, un ratio but par match légèrement supérieur à celui de Latendresse.

J'espère seulement que l'éclosion de Latendresse servira d'exemple à tous ceux trop pressés de voir un jeune produire chez le Canadien. Il y a de ces joueurs qui deviennent des stars instantanés, d'autres, la majorité, qui mettent plusieurs saisons à s'établir solidement.

Ce qui nous amène à P.K. Subban, brillant à ses deux premiers matchs avec le CH. On a le droit de s'emballer. Le jeune défenseur possède un talent indéniable. Au point où certains défenseurs qui l'entouraient paraissaient subitement moins bons. D'ailleurs, Jacques Martin l'a utilisé 22 minutes par match samedi. Ça dit tout. Tant mieux s'il répète de telles performances sur une base régulière. Mais évitons d'espérer qu'il ne devienne le sauveur de ce club à 20 ans, même si la tentation est forte.