On commençait à ses questionner à Vancouver. Roberto Luongo avait accordé onze buts en trois matchs, et l'entraîneur Alain Vigneault l'a même retiré de la rencontre lors du troisième matchs.

Mathias Brunet

Il avait connu une fin de saison régulière ordinaire. Était-il épuisé à la suite de son expérience olympique? Certains rappelaient sa contre-performance lors du septième match de la deuxième ronde contre Chicago le printemps dernier.

Avec une série égale 2-2 entre les Canucks de Vancouver et les Kings de Los Angeles et Luongo s'est dressé. Il a accordé quatre buts lors des deux derniers matchs et Vancouver vient d'éliminer les Kings en six matchs.

Le type de parcours en dents de scie qui peut aider un gardien à gagner en confiance. Surtout que Luongo compte sur une attaque dévastatrice. Même Mikael Samuelsson se met de la partie avec 11 points, dont sept buts, en six matchs! Sans oublier évidemment les frères Sedin...

Vancouver ne connaît pas encore l'identité de son adversaire de la deuxième ronde. Ça pourrait être Détroit, Chicago ou Phoenix, selon les résultats des prochains matchs.