Il semble de plus en plus probable que le défenseur Sergei Gonchar testera le marché des joueurs autonomes.

Mathias Brunet

Gonchar est le défenseur numéro un des Penguins depuis cinq ans et l'un de leurs principaux moteurs en supériorité numérique.

Mais voilà le dilemme. Les Penguins ne veulent offrir plus de deux ans de contrat au vétéran de 36 ans tandis que Gonchar recherche une entente de trois ou quatre ans. Le DG Ray Shero ne veut sans doute pas prendre le risque de donner un trop long contrat à Gonchar et d'être coincé avec un joueur vieillissant pendant un an ou deux. D'autant plus qu'il ne pourrait soustraire son salaire de la masse salariale en le cédant à la Ligue américaine ou en le contraignant à la retraite parce que Gonchar aura plus de 35 ans lors de la signature de son contrat.

On comprend un peu mieux pourquoi Shero a obtenu les droits exclusifs de négociations avec l'éventuel joueur autonome Dan Hamhuis, qui jouait à Nashville l'an dernier et qui n'a pu s'entendre avec les Flyers la semaine dernière, eux qui avaient obtenu ses droits eux aussi avant de les céder aux Penguins.