Le DG des Rangers a mis beaucoup de temps à comprendre, mais il a finalement compris.

Mathias Brunet

Il vient de confier aux journalistes qu'il n'allait pas céder d'espoirs pour obtenir Brad Richards et ainsi fournir à sa vedette Marian Gaborik un centre de premier plan.

Les Rangers sont moins pathétiques depuis quelques années. Ils repêchent mieux, font de la place aux jeunes plus tôt dans leur carrière (Dubinsky, Callahan, Del Zotto, Stepan, Staal, Gilroy) et n'hésitent plus à se départir de leurs gros salariés. Surtout, il laisse son jeune groupe grandir ensemble.

New York a une fiche de 12-9-1 et l'avenir s'annonce intéressant pour les Blue Shirts.