Le conseil des gouverneurs vient d'approuver deux changements, un que j'aime, l'autre moins.

Mathias Brunet

Celui que j'aime permet d'éliminer une zone grise puisque les coups directs à la tête seront punis, qu'ils proviennent d'un angle mort ou non.

Par contre, l'autre changement, concernant les mises en échec par derrière le long de la bande, risquent de complexifier le travail des arbitres, qui peuvent désormais déterminer si la victime s'est placée dans une position vulnérable avant le coup.

Les détails ici.