L'équipe qui termine au dernier rang aura autant de chances de remporter la loterie que par les années passées. Idem pour les clubs qui suivent dans l'ordre au classement. Seule différence: la formation qui remportera le tirage obtiendra automatiquement le premier choix, plutôt que d'avancer d'un maximum de quatre rangs.

Mathias Brunet

Il y a deux ans, les Devils du New Jersey, étaient passés du huitième au quatrième rang après avoir remporté la loterie et ils avaient repêché Adam Larsson. Sous les nouveaux règlements, ils auraient eu le premier choix et le privilège de mettre la main sur Ryan Nugent-Hopkins.

Le club qui termine au dernier rang a 25% de remporter la loterie, comparativement à 18,8% pour celui qui se classe 29e, 14,2% pour le 28e, 10,7% pour le 27e, 8,1% pour le 26e, 6,2% pour le 25e, 4,7% pour le 24e, 3,6% pour le 23e, 2,7% pour le 22e, 2,1% pour le 21e, 1,5% pour le 20e, 1,1% pour le 19e, 0,8% pour le 18e et 0,5% pour le 17e.

Ainsi, l'équipe de dernière place a autant de chances de gagner la loterie, mais moins de chance que par le passé de rester au premier rang puisque les clubs classées entre le 26e et le 17e rang ont quand même 31,3% des chances de remporter la loterie.