Je me demande si l'arbitre Stephen Walkom a poussé un soupir de soulagement lorsque le défenseur Brent Seabrook a marqué pour les Blackhawks de Chicago en prolongation.

Mathias Brunet

Sa décision de refuser un but aux Hawks avec 1:47 à faire en troisième période parce que deux joueurs se poussaient devant le banc, à mille lieux du jeu, l'aurait sans doute hanté longtemps si Détroit l'avait emporté en prolongation.

Les arbitres sont humains et Walkom a commis une grave erreur de jugement.