Plusieurs parlent d'un rendez-vous manqué avec l'histoire.

Mathias Brunet

Qu'avec Ovechkin, Malkin, Kovalchuk et Datsyuk, les Russes avaient une chance incroyable de gagner l'or. Mais en vérité, le manque de profondeur était flagrant et la défense russe trop faible. Andrei Markov était le défenseur numéro un et il n'est plus à son apogée. Après lui, Fedor Tyutin, Alexei Emelin et une bande de défenseurs numéros six dans la LNH.

Quand la Russie a gagné l'argent en 1998, elle pouvait compter en défense sur Sergei Gonchar, qui avait alors 24 ans, Alexei Gusarov, Darius Kasparaitis, Boris Mironov, qui avait obtenu 46 points cette année-là à Edmonton, Igor Kravchuk, Dimitri Mironov, qui a participé au match des étoiles de la LNH cet hiver-là et Alexei Zhitnik, 26 ans, 45 points avec Buffalo en 1997-98.

Un monde de différence quoi.