Ça crie au meurtre ce matin à Pittsburgh.

Publié le 14 mai 2014
Mathias Brunet

Les Penguins ont beau compter sur deux des meilleurs attaquants au monde, Sidney Crosby et Evgeni Malkin, ça n'assure pas des Coupes Stanley.

Il n'y a pas de honte à perdre un septième match 2-1 en deuxième ronde contre une équipe redoutable comme les Rangers de New York. Il faut quand même donner un peu de crédit aussi au splendide gardien Henrik Lundqvist, qui a été extraordinaire hier, surtout en troisième alors que les Penguins luttaient pour leur survie.

New York a aussi une formidable défensive, menée par Ryan McDonagh (bruit de criquet...), qui avait la délicate mission de surveiller les gros canons des Penguins. C'est aussi une équipe qui compte de formidables leaders comme Brad Richards et Martin St-Louis (une inspiration depuis trois matchs), un étonnant trio constitué de Derick Brassard, Benoit Pouliot et Mats Zuccarello et des joueurs de soutien de qualité, entre autres Brian Boyle.

Mario Lemieux et les Penguins feraient une erreur de tout chambarder.