L'arrivée de Bryan Allen ne sonne pas le glas de la carrière de Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi, contrairement à ce que certains peuvent laisser entendre. Il n'y a rien de mal à prolonger une expérience dans la Ligue américaine, surtout, dans un cas comme Beaulieu, où il semblait devenir dans certains cas le bouc émissaire de l'équipe, comme après le match de mardi contre Pittsburgh.

Allen et Gonchar constituent des solutions temporaires et donneront à ces deux choix de première ronde le temps de se développer encore davantage, à leur rythme, dans un contexte où ils joueront à profusion.

Tinordi, comme Beaulieu, ont passé deux saisons dans la Ligue américaine. Ils entament leur troisième année professionnelle. Duncan Keith a joué deux ans dans la Ligue américaine. Il avait 22 ans quand il est passé aux Hawks. Brendan Smith et Jonathan Ericsson, des Red Wings de Détroit, a joué trois ans à Grand Rapids. Mark Giordano? Deux ans avant de s'exiler dans la KHL. Johnny Boychuk? Quatre ans dans la Ligue américaine. Jake Muzzin trois ans. David Savard trois ans.

Il y aura, de toute façon, des blessés en cours de route. Pour l'instant, on parle d'un scénario idéal pour ces deux jeunes qui ne sont d'ailleurs pas, on s'entend, la réincarnation de Scott Niedermayer et Scott Stevens.