Malgré 42 buts et 94 points en seulement 67 matchs, Anthony Beauvillier, des Cataractes de Shawinigan, a dû attendre au 28e rang en juin avant d'être repêché.

Publié le 24 sept. 2015
Mathias Brunet

Même si le hockey a changé, les joueurs de 5 pieds 11 pouces et 170 livres ne sont pas toujours les favoris des recruteurs. Rappelez-vous Claude Giroux à Philadelphie, dont le DG Bob Clarke ne se souvenait pas du nom lors du repêchage de 2006, Daniel Brière, Johnny Gaudreau, Brendan Gallagher et plusieurs autres.

Mais comme Giroux à son premier camp professionnel chez les Flyers, Beauvillier, 18 ans, fait des flammèches à celui des Islanders de New York.

Mercredi soir, contre les Devils du New Jersey, il a obtenu cinq tirs au buts et deux mises en échec. "Il joue avec coeur, a souligné l'entraîneur Jack Capuano. Le courage, c'est d'accepter une mise en échec pour compléter son jeu, gagner ses batailles pour la rondelle dans les zones restreintes. Il l'a fait. Il est fougueux. Son sens du jeu est exceptionnel. Il est intelligent et possède de belles habiletés naturelles en plus. Quand on fait le décompte, il possède une belle combinaison de talent et de coeur. Il possède tout un avenir dans la LNH."

Les Islanders ont repêché Mathew Barzal et Beauvillier en première ronde au début de l'été. Des choix qui pourraient être payants à long terme.