Je me suis tapé un travail de moine ce weekend.

Mathias Brunet

Ne reculant devant rien par passion pour mon métier, et aussi parce que je vous aime ce point, j'ai passé au peigne fin les trois derniers matchs du CH afin d'analyser en détail le travail des défenseurs.

Le fameux indice Corsi dont vous entendez souvent parler compile les tirs au but, les tirs bloqués et les tirs non-cadrés pendant un match et obtient ainsi un certain indice de l'efficacité de chaque joueur en possession de rondelle compte tenu des tirs dirigés vers le filet.

J'ai voulu aller plus loin dans l'analyse statistique. Plutôt que les tirs dirigés vers le filet, j'ai colligé les chances de marquer par les deux équipes à cinq contre cinq. J'ai aussi ajouté une donnée, l'efficacité des défenseurs lors de la relance de l'attaque (toujours à cinq contre cinq) et compilé le nombre de passes décisives menant à un jeu de transition.

La passe déviée par l'attaquant en zone neutre pour envoyer la rondelle en fond de territoire adverse, une stratégie employée assez régulièrement, n'était pas retenue.

Or lors de ces trois matchs, Jeff Petry a été sur la glace pour 24 chances de marquer de son équipe, contre seulement 13 de l'adversaire. Son différentiel de +11 lui confère la tête du classement à ce chapitre, devant Andrei Markov à +10.

L'efficacité et la vitesse de Petry permettent à Markov de compenser son manque de mobilité. Shea Weber, solide lors de ces trois matchs, est peut-être handicapé par le fait de jouer avec Nathan Beaulieu, encore très inconstant. Beaulieu a d'ailleurs un faible taux de réussite de 38% lors des passes décisives en jeu de transition, tandis que celui de Weber est passé de moins de 40% contre les Sénateurs d'Ottawa à 71% lors des trois derniers matchs de l'équipe, un sommet.

Weber est d'ailleurs celui qui a tenté le plus de passes décisives en sortie de zone, contrairement à la rumeur voulant qu'il dépende de son partenaire pour le faire.

*Plus de détails ici sur La Presse +.

CHANCES DE MARQUER

CLASSEMENT POUR TROIS MATCHS

Jeff Petry +11

Andrei Markov +10

Nathan Beaulieu 0

Alexei Emelin 0

Shea Weber -1

Mikhail Sergachev -3

(Greg Pateryn, un match, +1)

SHEA WEBER

Pittsburgh : 6 pour 6 contre = 0

Arizona : Pour 8 contre 6 = +2

Boston : 2 pour 5 contre = -3

NATHAN BEAULIEU

Pittsburgh : 9 pour 6 contre = +3

Arizona : 8 pour 7 contre = +1

Boston : 2 pour 6 contre = -4

JEFF PETRY

Pittsburgh : 11 pour 5 contre = +6

Arizona : 8 pour 4 contre = +4

Boston : 5 pour 4 contre = +1

ANDREI MARKOV

Pittsburgh : 10 pour 5 contre = +5

Arizona : 8 pour 3 contre = +5

Boston : 4 pour 4 contre = 0

ALEXEI EMELIN

Pittsburgh : 6 pour 6 contre = 0

Arizona : 4 pour 5 contre = -1

Boston : 5 pour 4 contre = +1

MIKHAIL SERGACHEV

Pittsburgh : 2 pour 6 contre = -4

Arizona : 4 pour 3 contre = +1

GREG PATERYN

Boston : 6 pour 5 contre = +1

CLASSEMENT POUR TROIS MATCHS

PASSES DÉCISIVES TRANSITION

Shea Weber 71% (32 tentatives)

Jeff Petry 68% (31 tentatives)

Andrei Markov 54% (26 tentatives)

Nathan Beaulieu 38% (29 tentatives)

Alexei Emelin 31% (17 tentatives)

(Mikhail Sergachev 53% (8 tentatives)*

(Greg Pateryn 71% (7 tentatives)*

*Moins de dix tentatives, difficile à évaluer.

SHEA WEBER

Pittsburgh : 67% (15 tentatives)

Arizona : 85% (7 tentatives)

Boston : 60% (10 tentatives)

NATHAN BEAULIEU

Pittsburgh : 42% (7 tentatives)

Arizona : 30% (10 tentatives)

Boston : 42% (12 tentatives)

JEFF PETRY

Pittsburgh : 70% (10 tentatives)

Arizona : 67% (15 tentatives)

Boston : 67% (6 tentatives)

ANDREI MARKOV

Pittsburgh : 40% (5 tentatives)

Arizona : 57% (7 tentatives)

Boston : 64% (14 tentatives)

ALEXEI EMELIN

Pittsburgh : 71% (7 tentatives)

Arizona : 20% (5 tentatives)

Boston : 20% (5 tentatives)

MIKHAIL SERGACHEV

Pittsburgh : 30% (4 tentatives)

Arizona : 75% (4 tentatives)

GREG PATERYN

Boston : 6 pour 5 contre = +1

Boston : 71% (7 tentatives)