Nathan Beaulieu nage en plein bonheur à Buffalo. Hier matin, il complétait le premier duo de défenseurs des Sabres avec Rasmus Ristolainen. Il aime beaucoup le système de jeu de l'entraîneur Phil Housley, qui permet aux défenseurs de s'exprimer offensivement.

Publié le 4 oct. 2017
Mathias Brunet

« J'adore ça, a-t-il confié au Buffalo News. On ne le faisait pas beaucoup à Montréal. Être impliqué dans chaque aspect du jeu est unique. Ils l'ont fait avec succès à Nashville [alors que Housley y dirigeait les défenseurs]. Tu ne veux pas rester statique à la ligne bleue et attendre que le jeu arrive. Tu veux provoquer les jeux. Nous avons adopté sa formule et, jusqu'ici, ça fonctionne à merveille. Avec Risto, un joueur spécial pour l'avoir affronté depuis trois ou quatre ans, je crois que nous serons en mesure de provoquer bien des choses à l'attaque. »

Le talent n'a jamais fait de doute dans le cas de Beaulieu. Le sérieux, oui. Le Canadien a perdu patience et il a été échangé aux Sabres pour un choix de troisième ronde parce qu'on ne voulait pas le perdre sans rien obtenir en retour au repêchage de l'expansion (on lui a préféré Shea Weber, Jeff Petry et Jordie Benn). Peut-être était-ce la gifle dont il avait besoin.

On sera en mesure de juger de ses progrès dès demain soir à Buffalo.

Avec ce choix de troisième ronde, le Canadien a repêché le défenseur Scott Walford, des Royals de Victoria. Il a obtenu 30 points en 60 matchs l'an dernier, mais n'en a aucun en quatre rencontres cette année.

D'autres nouvelles LNH dénichées pour vous ici, avec au menu, entre autres, Jonathan Toews, Kailer Yamamoto, Mikhail Sergachev et Pierre-Luc Dubois.