Le directeur général des Blue Jackets de Columbus, Jarmo Kekäläinen, refuse de se plier aux exigences du défenseur Jack Johnson, du moins pour l'instant.

Publié le 16 janv. 2018
Mathias Brunet

« Nous ferons un échange seulement s'il est profitable aux Blues Jackets », a-t-il déclaré au Columbus Dispatch. Johnson, membre de la deuxième paire de défenseurs de l'équipe ces dernières années avec le Québécois David Savard, semble avoir perdu la faveur de son entraîneur-chef John Tortorella.

Johnson a seulement sept points en 46 matchs et une fiche de - 5. Il n'a pas joué une seule fois plus de 19 minutes au cours des cinq derniers matchs et Tortorella l'a utilisé seulement 13 minutes contre les Sabres de Buffalo la semaine dernière. Markus Nutivaara a pris sa place aux côtés de Savard.

Troisième choix au total en 2005, Johnson a vu son rendement offensif décliner ces dernières années. Il a obtenu seulement 23 points l'an dernier. Malgré toute la publicité positive qu'il a pu recevoir au cours de sa carrière, il a atteint la marque des 40 points seulement deux fois en carrière.

Johnson vient d'avoir 31 ans. Il deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet. Il souhaite un échange pour jouer au sein d'une équipe qui le mettra davantage en valeur.

Le défenseur américain a besoin d'argent. Il croule sous les dettes après avoir été floué par ses parents il y a quelques années.



Vous aurez compris que le Canadien n'a rien à gagner en acquérant un joueur de location comme Johnson. Celui-ci attirera plutôt un club aspirant à la Coupe Stanley.

D'autres nouvelles LNH ici.