Le jeune Guillaume Ouimet est encore sur un nuage, après voir passé une heure à échanger des passes avec Sidney Crosby sur une patinoire extérieure à Tremblant, il y a deux semaines.

Mathias Brunet

Bien sûr, il y a la grande simplicité de Sidney Crosby. Son humilité et son amabilité aussi.

Ce qui m'a frappé aussi, surtout, dans l'interview que m'a accordée le jeune homme, c'est le désir de dépassement du capitaine des Penguins de Pittsburgh.

"C'est ironique parce qu'il m'expliquait qu'il avait de la misère à sortir du coin gauche parce qu'il se faisait toujours harponner par les défenseurs. Il a pris les bottes de sa blonde pour faire des cônes et on a pratiqué ça. Tu comprends pourquoi c'est le meilleur joueur au monde. »