(Barcelone) La région espagnole de Catalogne (nord-est) a annoncé lundi qu’elle organiserait un référendum local sur la candidature des Pyrénées espagnoles à l’organisation des JO d’hiver de 2030, qui se heurte à de multiples résistances.

Publié le 4 avril
Agence France-Presse

Cette consultation, prévue le 24 juillet, comportera deux volets et sera « politiquement contraignante », a précisé la ministre de la présidence de la Generalitat (gouvernement régional catalan), Laura Vilagrà.

Les habitants des communes pyrénéennes susceptibles d’accueillir le plus grand nombre d’épreuves olympiques seront tout d’abord appelés à dire si le gouvernement catalan doit maintenir ou non sa candidature.

Selon Mme Vilagrà, 55 000 personnes pourraient être amenées à s’exprimer sur cette question. « Nous sommes à l’écoute directe des citoyens » susceptibles d’être affectés par l’évènement, a-t-elle insisté lors d’une conférence de presse.

Les habitants d’autres communes voisines seront quant à eux interrogés sur le fait de savoir s’ils souhaitent participer à l’organisation de cet évènement, auquel s’opposent des écologistes et des associations locales.

Selon la plateforme Stop JO, soutenue par plusieurs personnalités comme la grande vedette espagnole de la montagne Kilian Jornet, il serait « gravement irresponsable » d’organiser cet évènement dans une zone de moins en moins enneigée en raison de la hausse des températures due au changement climatique.

Au-delà de ces oppositions, la candidature espagnole se heurte à des désaccords entre la Catalogne et l’Aragon, région voisine avec qui le projet de candidature, pour des JO qui seraient les premiers d’hiver en Espagne, a été initialement conçu.

Agacée par une répartition des épreuves qu’elle juge déséquilibrée, la région d’Aragon a refusé de valider vendredi le projet technique de candidature, entériné par le gouvernement central, le gouvernement régional catalan et le Comité olympique espagnol (COE).

Selon ce projet, la Catalogne accueillerait le ski alpin, le snowboard, le ski artistique et le hockey, prévu à Barcelone. L’Aragon accueillerait quant à elle le biathlon, le ski de fond, les épreuves de patinage artistique et de vitesse et le curling.

D’autres sites, restant à déterminer, seraient mobilisés pour cette candidature, afin d’accueillir les épreuves de saut à ski, de combiné nordique, de bobsleigh, de skeleton et de luge.

Seule une ville a à ce stade officiellement fait acte de candidature pour les JO d’hiver 2030 : la japonaise Sapporo, hôte des Jeux olympiques d’hiver de 1972. Mais d’autres villes ont manifesté leur intérêt, à l’image de l’américaine Salt Lake City ou de la canadienne Vancouver.