(Pékin) Eins, zwei, drei ! En allemand, ça signifie un, deux, trois.

Publié le 15 février
Associated Press

Et pour l’équipe allemande de bobsleigh, c’est aussi une page d’histoire.

L’Allemagne — incontestablement la superpuissance mondiale de la glisse — est devenue la première nation à monopoliser les médailles lors d’une course olympique de bobsleigh, remportant l’or, l’argent et le bronze dans l’épreuve à deux aux Jeux de Pékin.

Francesco Friedrich est maintenant triple médaillé d’or olympique, et avec Thorsten Margis il l’a emporté en trois minutes, 56,89 secondes. Johannes Lochner et Florian Bauer ont terminé deuxièmes en 3 : 57,38, et Christoph Hafer et Matthias Sommer ont tenu le coup pour terminer troisièmes en 3 : 58,58.

Le Canada, champion en titre, a été exclu du podium. Justin Kripps, médaillé d’or à PyeongChang en 2018, et son coéquipier Cam Stones n’ont pu faire mieux qu’une 10e place. C’est le duo de l’Albertain Kristopher Spring et de l’Ottavien Mike Evelyn qui a inscrit le meilleur résultat dans le camp canadien avec la 7e place.

Les Albertains Taylor Austin et Daniel Sunderland ont fini au 20e rang à plus de quatre secondes des vainqueurs.

L’Allemagne a maintenant sept médailles d’or en glisse aux Jeux de Pékin, plus de médailles d’or qu’aucune nation n’en a jamais remportées dans les épreuves de bobsleigh, de skeleton et de luge à des Jeux olympiques. Les Allemands ont également 12 médailles dans les épreuves de glisse jusqu’à présent à Pékin — techniquement, un autre record pour toute nation participant aux sports de glisse. L’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest avaient totalisé 12 médailles aux Jeux d’Innsbruck en 1976.

La Suisse a terminé au quatrième rang, l’équipe de Michael Vogt et Sandro Michel inscrivant un chrono de 3 : 58,83. Les Autrichiens Benjamin Maier et Markus Sammer ont terminé cinquièmes en 3 : 59,12. Et la Principauté de Monaco a décroché la sixième place, son meilleur résultat dans une épreuve sportive olympique, avec Rudy Rinaldi et Boris Vain complétant leurs quatre manches en 3 : 59,14.

Cette soirée a toutefois été l’affaire de l’Allemagne. Comme presque tout le reste jusqu’à présent au Centre de glisse de Yanqing.

L’Allemagne a remporté l’or dans les quatre épreuves de luge, puis l’or dans les deux épreuves de skeleton. La seule fois où « Das Deutschlandlied » n’a pas été l’hymne national lorsque les drapeaux célébrant un nouveau champion olympique sont hissés sur la piste, c’était lundi, lorsque Kaillie Humphries a remporté l’or pour les États-Unis dans la compétition de monobob.

Il reste deux épreuves de glisse aux Jeux olympiques de Pékin — la course féminine de bob à deux qui se termine samedi et l’épreuve à quatre qui prend fin dimanche. Friedrich est le grand favori pour remporter l’or dans l’épreuve à quatre, la championne en titre Mariama Jamanka a été la plus rapide lors de la première journée d’entraînement des dames, mardi, et cela signifie que la récolte de médailles de l’Allemagne n’est probablement pas complète.