Ce n’est une surprise pour personne, mais Hockey Canada a confirmé ce vendredi que Claude Julien dirigerait la délégation unifoliée aux Jeux olympiques de Pékin.

Publié le 14 janvier
Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange La Presse

À la fin du mois de novembre, la fédération avait annoncé avoir confié à l’ex-entraîneur-chef du Canadien de Montréal les rênes des équipes qui participeraient à la Coupe Spengler, en Suisse, et à la Coupe Channel One, en Russie.

On l’évoquait alors ouvertement : ces deux compétitions, dont l’une a finalement été annulée, serviraient de camp de sélection si la LNH renonçait à envoyer ses joueurs à Pékin. Ce scénario s’est finalement concrétisé.

La composition de l’équipe olympique canadienne devrait être dévoilée au cours des prochains jours. Comme aux Jeux de 2018, à PyeongChang, on s’attend à ce que la formation soit composée de joueurs évoluant dans des ligues professionnelles en Europe, sinon dans les rangs mineurs de notre côté de l’Atlantique.

Il s’agira pour Claude Julien d’une deuxième expérience olympique, lui qui a remporté l’or dans un rôle d’adjoint à Mike Babcock en 2014 aux Jeux de Sotchi.

Pour le seconder, Hockey Canada a désigné Nolan Baumgartner, Jeremy Colliton et Tyler Dietrich. Colliton a passé trois ans comme entraîneur-chef des Blackhawks de Chicago avant de perdre son poste en novembre dernier. Baumgartner était quant à lui adjoint chez les Canucks de Vancouver et a lui aussi été remercié plus tôt cette saison, sa cinquième sur la côte ouest. Dietrich, pour sa part, a été entraîneur vidéo pour l’équipe canadienne dans la majorité des évènements internationaux des cinq dernières années.