Malgré une avance de 10 points au milieu du troisième quart, l’équipe canadienne masculine de basketball en fauteuil roulant n’a pu contenir l’irrésistible remontée de la formation britannique pour finalement baisser pavillon 66-52 en quarts de finale du tournoi paralympique, mercredi, à Tokyo.

Sportcom

Photo : Comité paralympique canadien,  Dave HollandLe Canada lors de son affrontement contre le Japon plus tôt dans le tournoi paralympique.

Cette défaite exclut le Canada du podium et il devra jouer pour la septième place, vendredi, face à l’Allemagne. À Rio, en 2016, le Canada s’était classé onzième.

Jonathan Vermette, de Sherbrooke, a été en action contre les Britanniques, tandis que l’autre Québécois de l’équipe canadienne, Vincent Dallaire, de Québec, est demeuré sur les lignes de côté.

Aucune des deux équipes n’a vraiment eu le dessus en première demie qui s’est conclue 30-26 à l’avantage du Canada. Comme ce fut le cas depuis le début du tournoi, Patrick Anderson a été la locomotive de l’équipe canadienne. L’Albertain s’est imposé devant le panier adverse en plus de réussir plusieurs lancers pour inscrire 14 points avant la mi-temps.

Les Canadiens ont donné le ton dès la reprise. À un moment, les porte-couleurs de l’unifolié ont pris une avance de 38-32 après une interception fructueuse d’Anderson. Cette avance est ensuite passée à 42-32, sauf que cet écart de 10 points a marqué le réveil des Britanniques.

Leur joueur-entraîneur Gaz Choudhry a su secouer ses troupes, alors que les joueurs canadiens ont commencé à manquer de précision dans leurs tirs, contrairement à leurs adversaires.

Ceux-ci ont repris l’avance 44-43 au début du dernier quart grâce à un long tir de Gregg Warburton qui a assommé la troupe de Matteo Feriani. L’écart n’était que d’un point, sauf que les Canadiens n’ont pu reprendre les devants à partir de ce moment. Les Britanniques n’ont plus jamais regardé derrière pour accéder au carré d’as où ils affronteront le Japon.

L’autre demi-finale opposera l’Espagne et les États-Unis.