(Tokyo) Ellie Black a terminé en quatrième position à la poutre aux Jeux de Tokyo, passant tout près de gagner la première médaille olympique du Canada en gymnastique artistique féminine.

La Presse Canadienne

Black a obtenu un score de 13 866. Il s’agit du même total que l’Américaine Sunisa Lee, mais Black a eu l’avantage au bris d’égalité grâce à un meilleur pointage pour son exécution.

La Néo-Écossaise âgée de 25 ans a participé à la finale malgré une entorse à une cheville qui l’avait forcée à déclarer forfait pour le concours multiple.

L’Américaine Simone Biles a récolté sa septième médaille olympique en carrière, obtenant le bronze avec un score de 14 000. Biles participait à sa première finale à Tokyo, après s’être retirée de la compétition par équipe et du concours multiple pour prendre soin de sa santé mentale.

« J’étais nerveuse, mais je me sentais assez bien », a dit Biles.

La Chine est montée sur les deux premières marches du podium grâce à Guan Chenchen et Tang Xijing, qui ont obtenu respectivement des notes de 14 633 et 14 233.

Biles était arrivée à Tokyo en tant que grande étoile de la délégation américaine au Japon, et possiblement des Jeux eux-mêmes. Son éclat était toutefois moins radieux après les qualifications, le 25 juillet.

Deux jours plus tard, elle s’est retirée de la finale par équipes après sa performance au saut par mesure préventive puisqu’elle avait de la difficulté à bien voir où elle se situait dans les airs. Elle a plus tard décrit ce phénomène en disant avoir les « twisties » et a préféré ne pas participer aux finales du concours multiple, des barres asymétriques, des exercices au sol et de saut.

Sa décision a tourné les projecteurs vers l’importance de la santé mentale dans le sport en général, et particulièrement chez les Olympiens.

Biles a continué à s’entraîner tout en étant suivie par la docteur Marcia Faustin. Elle a aussi encouragé ses coéquipières à partir des gradins, les voyant collectionner les médailles en son absence.

« Il faut prioriser sa santé et sa sécurité », a insisté Biles.

Pour sa part, Black avait aggravé une blessure à une cheville à l’entraînement la semaine dernière.

Elle a complété quelques éléments difficiles de sa routine malgré quelques pertes d’équilibre, mais a conclu sur une note positive. Black a ensuite fait l’accolade à son entraîneur David Kikuchi, puis a laissé couler quelques larmes.

« C’est difficile de terminer quatrième, mais je suis très contente d’avoir pu participer à la finale et réussir ma routine à la poutre », a dit Black.

Kyle Shewfelt a été le premier Canadien à gagner une médaille en gymnastique artistique, quand il a remporté l’or aux exercices au sol en 2004 à Athènes.

Black a été l’une des dernières gymnastes à s’échauffer 90 minutes avant la finale. Elle a joué de prudence, ne tenant aucune de ses manœuvres aériennes.

Après avoir exécuté quelques exercices au sol, Black est restée debout sur la plateforme et a visualisé sa routine.

Black avait gagné l’argent au concours multiple aux championnats mondiaux de Montréal en 2017.