(Izu) La légende du cyclisme canadien Catharine Pendrel a mis fin à sa carrière olympique en terminant 18e à l’épreuve féminine de vélo de montagne, mardi.

La Presse Canadienne

La Néo-Brunswickoise de 40 ans, qui prenait part à ses quatrièmes Jeux olympiques en carrière, a terminé à 8 : 01 de la médaillée d’or, la Suissesse Jolanda Neff. Pendrel a ralenti pour saluer les partisans lors du dernier droit.

« J’étais simplement reconnaissante de voir tous les partisans qui sont venus nous encourager. C’était très spécial. Ce sont les Jeux olympiques et ils n’arrivent pas souvent. C’était vraiment génial de voir l’émotion sur leur visage quand nous passions », a observé Pendrel.

La Suisse a balayé cette compétition. Neff a pris les devants à mi-chemin du premier tour et elle n’a jamais regardé derrière, pédalant la distance de 20,55 kilomètres en 1 : 14 : 56.

Sina Frei a accusé 71 secondes de retard alors que Linda Indergand a terminé à 79 secondes de la gagnante.

Pendrel a fait ses débuts olympiques en 2008, à Pékin, et elle avait pris la quatrième position. En 2012, à Londres, elle était considérée comme la favorite, mais a glissé en neuvième place.

En 2016, à Rio, Pendrel a eu un accident en début de course, mais elle a remonté la pente pour gagner la médaille de bronze.

« Tu t’abreuves de chaque Jeux olympiques parce que tu ne sais jamais si tu auras l’occasion d’y participer une autre fois, a dit Pendrel. Après la course, j’étais un peu plus nostalgique que d’autres fois. »

La double championne du monde avait planifié de se retirer après les Jeux de Tokyo. Le report d’une année l’a forcée à se questionner à savoir si elle prenait sa retraite ou si elle mettait en veilleuse son désir d’être mère. Elle a finalement décidé de ne rien abandonner.

Ne voulant pas attendre trop longtemps avant de fonder une famille, Pendrel et son conjoint ont accueilli la petite Dara le 26 janvier. Trois mois plus tard, Pendrel était de retour sur la scène internationale du cyclisme.

Dans les dernières semaines de sa grossesse, Pendrel s’entraînait encore de 13 à 15 heures par semaine. D’habitude, elle s’entraîne de 18 à 21 heures par semaine.

« J’ai reçu tellement de messages de la part de femmes qui voudraient avoir des enfants ou qui en ont déjà et qui savent ce que ça prend pour revenir à ce niveau, a laissé savoir Pendrel. Il n’y a pas beaucoup de ressources pour les femmes qui veulent s’entraîner à un haut niveau. »

La pluie matinale a laissé la piste glissante et boueuse. Dès le premier tour, la Française Pauline Ferrand-Prévot, championne du monde en titre, a été victime d’un accident.

Neff est passée devant Ferrand-Prévot et a mené la course jusqu’à la fin.

Les travailleurs s’occupant de l’entretien de la piste avaient déposé du gravier sur certaines parties du parcours pour le rendre un peu moins dangereux. La tempête n’a guère fait baisser les températures alors que les cyclistes ont pédalé sous une température de 28 degrés Celsius.