(Tokyo) Reconnus pour leurs puissants coups de départ, Bryson DeChambeau et Jon Rahm ne participeront pas aux Jeux olympiques de Tokyo.

La Presse Canadienne

Les deux derniers champions de l’Omnium des États-Unis sont devenus les plus récents athlètes de renom à être déclarés positifs à la COVID-19, dimanche.

Le test positif de DeChambeau est survenu avant qu’il quitte les États-Unis vers Tokyo. L’Américain sera remplacé par Patrick Reed.

« Je suis très déçu de ne pas participer aux Olympiques pour les États-Unis, a mentionné DeChambeau par voie de communiqué. Représenter mon pays, ça vaut beaucoup pour moi et c’était un immense honneur de faire partie de cette équipe. »

Rahm a été déclaré positif à la COVID-19 pour une deuxième fois en deux mois. L’Espagnol a indiqué qu’il avait reçu sa deuxième dose de vaccin moins de 14 jours avant son test de dépistage positif.

PHOTO GREGORY BULL, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Jon Rahm

Les deux golfeurs ont récemment signé une première victoire en carrière lors d’un tournoi majeur. DeChambeau a gagné l’Omnium des États-Unis en 2020, l’automne dernier. Rahm a triomphé à ce tournoi en juin, deux semaines après avoir reçu un un test positif alors qu’il détenait une avance de six coups en tête à Muirfield Village.

Plusieurs dizaines d’athlètes olympiques ont été déclarés positifs avant de voyager vers Tokyo ou lorsqu’ils sont arrivés. La semaine dernière, la joueuse de tennis américaine Coco Gauff a reçu un test positif et elle a quitté l’équipe.

Reed doit passer des tests dimanche et lundi afin de pouvoir participer à la compétition. Il rejoint Justin Thomas, Collin Morikawa et Xander Schauffele au sein de l’équipe américaine.

On ne sait pas si un golfeur remplacera Rahm avec l’équipe espagnole.

Ça baigne dans la piscine

Pas de Michael Phelps, pas de problème pour l’équipe américaine de natation.

Les nageurs américains ont gagné six des 12 médailles remises à la piscine dimanche. Même pendant les belles années de Phelps, l’équipe américaine n’avait jamais gagné autant de médailles lors de la première séance de finales.

« C’est un bon départ, a dit Kieran Smith, qui a gagné le bronze au 400 mètres style libre masculin. Nous avons bien travaillé aujourd’hui et je suis fier de nous. »

Chase Kalisz a décroché la première médaille d’or des États-Unis aux Jeux de Tokyo, devançant son compatriote Jay Litherland au 400 m quatre nages.

Quelques surprises de taille

Le nageur tunisien Ahmed Hafnaoui a donné le ton à une journée remplie de surprises lorsqu’il a gagné la médaille d’or au 400 mètres style libre.

Âgé de 18 ans, Hafnaoui a battu des nageurs plus rapides et plus vieux. Il a nagé la distance en 3:43,26, ponctuant sa victoire d’un puissant cri.

PHOTO PETR DAVID JOSEK, ASSOCIATED PRESS

Ahmed Hafnaoui

« Je me suis surpris, a exprimé Hafnaoui. Je n’y croyais pas jusqu’à ce que je touche le muret et que je vois le chiffre 1 à côté de mon nom. »

Par la suite, la favorite Ashleigh Barty a été battue par l’Espagnole Sara Sorribes Tormo en deux manches de 6-4, 6-3 lors de la première ronde du tournoi de tennis féminin.

Il s’agissait des débuts olympiques de Barty en simple. Cette défaite survient seulement 15 jours après qu’elle ait remporté le tournoi de Wimbledon.

La cycliste autrichienne Anna Kiesenhofer a poursuivi cette série de surprises en s’échappant du peloton lors de l’épreuve olympique de cyclisme sur route et elle a décroché la médaille d’or.

L’équipe néerlandaise, largement favorite après avoir offert les deux dernières championnes olympiques, a presque rattrapé Kiesenhofer dans les derniers kilomètres, mais elle a dû se contenter d’une médaille d’argent.

Annemiek van Vleuten s’est ressaisie après avoir chuté en début de parcours et a finalement mis la main sur la médaille d’argent.

Au basketball masculin, l’équipe américaine a commencé son parcours en encaissant un revers de 83-76 contre la France.

Evan Fournier a été le plus productif pour les Français avec 28 points.

Du côté des États-Unis, Kevin Durant a été limité à 10 points, deux aides et deux rebonds. Damien Lillard a fourni 11 points.

Une belle première

Le Japonais Yuto Horigome a remporté la première compétition olympique de planche à roulettes, gagnant la médaille d’or lors de l’épreuve masculine de « street ».

PHOTO TOBY MELVILLE, REUTERS

Yuto Horigome

Plus jeune, Horigome a appris à faire de la planche à roulettes dans cette ville, où son sport est souvent mal vu.

Le Brésilien Kelvin Hoefler a décroché la médaille d’argent alors que l’Américain Jagger Eaton a gagné la médaille de bronze.

L’Américain Nyjah Huston, une des plus grandes vedettes en planche à roulettes, a chuté à plusieurs reprises en tentant d’atterrir ses manœuvres. Il a pris le septième rang.