(Tokyo) Une gymnaste américaine a été diagnostiquée positive à la COVID-19 dans le camp d’entraînement des Américains, et un autre membre de l’équipe a été placé à l’isolement, a annoncé lundi un responsable de la ville d’Inzai, à l’est de Tokyo.

Agence France-Presse

Il s’agit, selon son père qui s’est exprimé sur la chaîne CNN, de Kara Eaker, âgée de 18 ans et remplaçante au sein de la sélection américaine dont fait partie la superstar Simone Biles.

Le père a précisé que sa fille était asymptomatique et complètement vaccinée.

Cette annonce intervient après l’annonce ce week-end de premiers cas au village olympique de Tokyo, où des milliers de sportifs et encadrants vivent en bulle.

« L'athlète a été placée à l’isolement et n’affiche aucun symptôme », a expliqué Kimiya Kosaku, le responsable d’Inzai.

« Elle est arrivée au Japon le 15 juillet. Un autre membre de l’équipe a été identifié comme cas contact. Il reste également seul dans sa chambre », a-t-il ajouté.

Selon l’agence Kyodo News, le reste de l’équipe s’est d’ores et déjà installé au sein du village olympique de Tokyo lundi dans l’après-midi.

Les JO-2020, retardés d’une année en raison de la pandémie, vont officiellement débuter vendredi sous strictes conditions sanitaires pour les participants et en quasi-huis clos pour l’ensemble des épreuves. Ils doivent se terminer le 8 août.

« Nous pouvons confirmer qu’une remplaçante en gymnastique artistique a été testée positive à la COVID-19 », a ensuite fait savoir le Comité olympique américain, sollicité par l’AFP.  

« Conformément aux réglementations locales et au protocole, elle a été transférée dans un hôtel de quarantaine », ont-il ajouté.